-- -- -- / -- -- --
Nationale

La halle aux poissons : Une structure en quête d’opérateurs

La halle aux poissons : Une structure en quête d’opérateurs

La halle aux poissons de Zemmouri El-Bahri, dans la wilaya de Boumerdès, peine à entrer en phase d’exploitation effective faute d’opérateurs du domaine, et ce en dépit du parachèvement de l’équipement de la structure depuis près d’une année, en sus du retard cumulé depuis plus de quatre années pour sa réalisation.

En effet, le visiteur du port de pêche et de plaisance de Zemmouri El-Bahri, dont la réalisation remonte aux années 1950 et qui a bénéficié d’une action de réaménagement dans les années 1990, est vite interpellé par l’absence d’activité au sein de cette halle aux poissons, dont le bâtiment imposant est situé dans une structure portuaire enregistrant pourtant une activité intense.

Koulache Malek, un des huit concessionnaires de vente en gros au sein de cette poissonnerie, a déclaré à l’APS que « cette situation trouverait une explication dans la faiblesse des prises de poisson réalisées par les pêcheurs qui estiment, selon lui, que travailler dans ce cas de figure avec la poissonnerie serait pour eux non rentable financièrement ».

Pour leur part, les pêcheurs invoquent un « flou » entourant cette structure censée organiser le marché du poisson sur le plan administratif, notamment concernant le cahier des charges, outre le retard accusé dans le transfert de la gestion du port et de la poissonnerie, ce qui aurait, à leurs yeux, contribué à la création d’un « climat de suspicion » entre operateurs et gestionnaires.

D’autres pêcheurs se sont carrément dits « non concernés » par cette poissonnerie, dont ils ont refusé la réalisation dès le premier jour, ont-ils assuré, affirmant qu’ils ne traiteront nullement avec les concessionnaires qui prennent de « trop importantes marges » de leurs gains, d’où leur choix de vendre directement leurs produits sur le marché classique.

Une infrastructure destinée à l’organisation du marché du poisson au double plan local et régional

Selon les objectifs fixés par ses concepteurs, l’infrastructure est dotée d’un rôle capital dans l’organisation du marché du poisson, au double plan local et régional, au vu des équipements mis en place, a souligné le directeur de la pêche et de l’aquaculture de Boumerdès, Cherif Kadri.

Après avoir observé que le retard accusé dans son équipement est dû essentiellement à l’infructuosité des appels d’offres concernant l’opération et à l’absence d’un bailleur de fonds national répondant aux critères compris dans le cahier des charges du projet, M. Kadri n’a pas manqué de minimiser le peu d’empressement des opérateurs du domaine pour exploiter cette poissonnerie, soutenant que « le problème sera réglé progressivement avec les concernés ».

Ce projet pilote au niveau national a été réalisé en conformité avec les normes internationales en vigueur en matière de conservation et de commercialisation des produits de la mer, et ce pour un coût estimé à 100 millions de dinars, au titre d’un programme centralisé portant réalisation d’un nombre de halles à marée similaires au profit des wilayas du littoral du pays.

Cette halle aux poissons, réalisée au port de Zemmouri El-Bahri, est dotée d’une technologie de pointe, notamment en matière de techniques de communication et de vente aux enchères, grâce à un portail en ligne (site web) faisant la promotion de tous les produits de la mer proposés à la vente, avec la possibilité pour les mareyeurs de faire leurs transactions sans déplacement aucun, a ajouté M. Kadri.

Cet espace commercial est en outre morcelé en de nombreux box destinés à l’exposition et à la vente des produits halieutiques, tandis que des tableaux électroniques affichent, au fur et à mesure, la mercuriale des différentes espèces de poissons mises en vente.

Des unités de conservation et de production de glace y sont également prévues. Outre l’organisation du marché, en termes d’offre et de demande, et la réduction de la spéculation entourant les produits de la mer, cette poissonnerie devrait aussi contribuer à la collecte de statistiques relatives aux espèces halieutiques, à la production, à la commercialisation et aux quantités stockées.

D’une longueur de plus de 100 km, le littoral de Boumerdès compte neuf plages d’échouage et trois ports de pêche principaux, soit Zemmouri El-Bahri, Dellys et Cap Djinet, abritant respectivement des flottilles de 200, 170 et 100 embarcations. Le secteur emploie plus de 4 000 pêcheurs et artisans. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email