-- -- -- / -- -- --
Nationale

La «guerre» aux bidonvilles tire à sa fin

La «guerre» aux bidonvilles tire à sa fin

Ce sont des milliers de bidonvilles qui ont été rasés depuis le début de l’année en cours. Une véritable « campagne » menée par l’Etat dont le seul objectif est d’en finir, une fois pour toutes, avec le phénomène.

L’année 2015 tire à sa fin en emportant avec elle un lot important de bidonvilles éradiqués. Par milliers, les lieux de transit qui, autrefois, avaient offensé l’esthétique de la ville d’Alger à l’instar des autres régions du pays, sont finalement éradiqués.

Des centaines, voire des milliers d’opérations de relogement de familles se sont déroulées durant ces cinq dernières années, mais l’année 2015 a été la plus importante en matière de lutte contre le phénomène des bidonvilles. D’anciens lieux de transit tristement célèbres ont été éradiqués, à l’image de Céleste ou autres Baucheray et Oued S’mar.

La cadence des opérations de relogement a battu tous les records durant l’année 2015. Plus de 45 000 familles qui logeaient dans des bidonvilles, des chalets, des fermes anciennes et dans les terrasses d’immeubles ont été relogées dans de nouveaux appartements dans le cadre des logements sociaux.

Le 17 décembre passé, sur réquisition du wali d’Alger, les gendarmes des brigades territoriales d’El-Harrach et de Rouiba, renforcés par quatre escadrons d’intervention de la Gendarmerie nationale et des Sections de sécurité et d’intervention du groupement territorial, se sont déplacés aux sites Timtit, El-Makaria, Badjarah, Hais, Oued Ouchayah et Ali Said, sis dans les communes d’El Harrach, Maqaria, Badjarah, Hussein-Dey et Rouiba, pour assister les autorités administratives locales dans l’opération de relogement de 1 093 familles dans les cités des 1 424 et 600 logements à Kourifa, commune d’El Harrach, et 1 540 logements à la cité Souachette, commune de Rouiba.

A 22 heures, 493 familles ont été relogées, alors que 99 autres exclues de l’opération au motif qu’elles avaient bénéficié auparavant de logements, ont quitté les lieux sans entrave et leurs habitations précaires ont été démolies.

Deux jours avant, le 15 décembre dernier, sur réquisition du wali de Tlemcen, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale de Tlemcen, renforcés par un escadron d’intervention de la Gendarmerie nationale, ont été dirigés vers les sites des bidonvilles Béni Boublane et la pépinière, circonscription communale de Mansourah, pour assister les services compétents dans l’opération de relogement de 189 familles dans une nouvelle cité mitoyenne.

Le même jour à Annaba, sur réquisition du Président de l’APC de Berrahal, les gendarmes de la brigade territoriale locale, renforcés par un escadron d’intervention de la Gendarmerie nationale, se sont déplacés à la cité Kalitous de la localité pour assister les services de l’urbanisme de ladite APC dans l’opération de démolition de sept habitations érigées illicitement par des riverains sur un terrain domanial.
Par ailleurs, les gendarmes de Tlemcen ont assuré la sécurité de l’opération de relogement de 134 familles.

En effet, sur réquisition du Président de l’APC de Chetouane, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale de Tlemcen, appuyés par un escadron d’intervention de la Gendarmerie nationale, ont assisté les autorités administratives locales dans l’opération de relogement de 134 familles occupant des habitations précaires aux cités de Hamri, Mossala, Ouzidane, Safsaf et Aïn-Hout, circonscription communale de Chetouane, dans la cité des 400 logements à Boudjelida, commune de Tlemcen. 

La lutte contre les bidonvilles, dont le gouvernement a fait son cheval de bataille, a été le fait marquant de cette année. A Ghardaïa, un dispositif de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales a assisté les autorités administratives locales dans l’opération de relogement de 21 familles occupant des habitations précaires dans les bidonvilles de Tleghemet et Sidi Abdelkader de la localité d’El-Guerara, dans la cité des 100 logements de la même commune. Cette fois à Oran, un immense lieu de transit abritant quelque 850 familles a été entièrement rasé et les sinistrés relogés dans de nouvelles cités.

Ici, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale d’Arzew (Oran), renforcés par trois Sections de sécurité et d’intervention du groupement territorial, ont été dirigés vers les bidonvilles de la localité pour assister les autorités administratives locales dans l’opération de relogement de 850 familles dans la cité d’El Mohguen de la localité.

Sur réquisition du wali, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale d’Arzew (Oran), appuyés par trois Sections de sécurité et d’intervention du groupement territorial, ont été dirigés vers les sites des bidonvilles implantés dans la circonscription communale de Hassi Benokba, pour assister les autorités administratives locales dans l’opération de relogement de 150 familles dans la cité Ellouz de la même commune.

A Alger, la politique d’éradication des bidonvilles a été très poussée durant l’année 2015. Il y a une semaine, sur réquisition du wali, les gendarmes de la brigade territoriale de Réghaïa (Alger), appuyés par un escadron d’intervention de la Gendarmerie nationale, ont assisté les autorités administratives locales dans l’opération de démolition de deux habitations érigées illicitement sur un terrain domanial.

Sur réquisition du wali, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale de Douéra, renforcés par un escadron d’intervention de la Gendarmerie nationale, ont assisté les autorités administratives locales dans l’opération de démolition de huit habitations érigées illicitement sur un terrain domanial, dans la circonscription communale de Khraissia.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email