-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

La grippe tue chaque année 2 000 algériens

La grippe tue chaque année 2 000 algériens

L’Algérie enregistre 2 millions de cas de grippe saisonnière et le décès à 2 000 annuellement.

Prévoyant cette année une augmentation du nombre de cas de grippe saisonnière à l’instar des années précédentes,le ministère de la Santé, a rappelé jeudi que la prévention « demeure de rigueur, notamment, en cette période de froid ».

Le moyen le « plus efficace » pour se protéger contre la grippe saisonnière et de ses complications est la vaccination, a recommandé le ministère, précisant que la vaccination contre la grippe saisonnière est fortement recommandée aux groupes de population à risque élevé de complications, à savoir les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes présentant une pathologie chronique, les femmes enceintes, les personnels de santé et les pèlerins, a expliqué la même source.

A cet égard, des dispositifs de prévention, de surveillance et de prise en charge des cas de grippe compliqués ont été mis en place et opérationnels depuis le mois d’octobre de l’année 2014, a rappelé le ministère.

Le dispositif de surveillance est basé sur l’organisation de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui a débuté le 15 octobre 2014 et qui s’étale sur toute la période automno-hivernale, a expliqué la même source, indiquant que prés de deux millions de doses de vaccins antigrippaux ont été acquises.

Le vaccin est disponible au niveau des centres vaccinateurs habituels des établissements publics de santé, où il est administré gratuitement, et dans les officines où il est remboursé par la sécurité sociale pour les personnes âgées et pour les malades chroniques.

La campagne de vaccination a été appuyée par des actions de sensibilisation à la mi-décembre de l’année 2014, plus de 80% des vaccins reçus ont été utilisés, a fait savoir le ministère de la Santé.

Concernant la prise en charge des cas de grippe compliqués, le ministère de la Santé a mis en place un dispositif, opérationnel depuis le mois de novembre 2014, qui veille à la disponibilité des moyens nécessaires pour la protection et la prise en charge de ces cas et à leur hospitalisation et traitement rapide.

Ce dispositif demeure opérationnel durant toute la période d’activité du virus grippal, a précisé le ministère, soulignant que ce dispositif a permis de prendre en charge toutes les formes sévères de cette maladie qui ont été observées chez des personnes à risque, parmi lesquels des décès ont été déplorés ».

Par ailleurs, un dispositif de surveillance, basé sur le réseau sentinelle de l’Institut national de santé publique (INSP) et le laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), a été mis en place.

Ce dispositif « permet de suivre l’évolution de la grippe saisonnière qui demeure active et d’identifier les types de virus de la grippe qui circulent dans le pays », a expliqué le ministère.
Il faut savoir que la grippe saisonnière est une infection respiratoire due au virus grippal ou virus influenza.

Elle est caractérisée par sa haute contagiosité et par sa gravité chez les personnes fragilisées par une maladie chronique ou par l’âge chez qui elle provoque des complications sévères pouvant aboutir aux décès.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email