-- -- -- / -- -- --
Nationale

La grippe a tué 27 personnes durant le premier trimestre 2015

La grippe a tué 27 personnes durant le premier trimestre 2015

Cette année, la grippe saisonnière a causé de graves dégâts. Rien que durant le premier trimestre 2015, 27 personnes ont été tuées des suites de cette maladie, a affirmé le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.
Parmi les 27 personnes décédées, 21 avaient contracté le virus « H1N1 » (grippe saisonnière type A) et 4 autres le virus de type « B », a précisé le ministre.

Lors d’une séance de questions à l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelmalek Boudiaf s’est prononcé sur les mesures prises pour la prise en charge des personnes atteintes de la grippe saisonnière.

Il a indiqué que 234 cas graves ont été enregistrés durant le premier trimestre de l’année en cours. M. Boudiaf a souligné dans ce contexte que les résultats du laboratoire de référence de l’institut Pasteur, avaient révélé que la situation « se rapproche de celle de la saison 2013-2014 », rappelant que 1, 8 million de doses de vaccin antigrippal ont été destinées aux établissements hospitaliers publics et aux officines.

Le vaccin est remboursé par la sécurité sociale pour les personnes âgées et les malades chroniques. Jusqu’à janvier 2015, 90 % du vaccin antigrippal ont été utilisés, a-t-il ajouté.

A une question d’un député de l’Alliance de l’Algérie Verte sur la propagation de l’hépatite virale dans la wilaya de Tébessa, le premier responsable du secteur a tenu à dire que le ministère de la Santé œuvrait à « mettre en place une stratégie pour réduire les cas d’atteinte de cette maladie », soulignant que le taux des nouveaux cas pour chaque 100.000 habitants est de 3,5 cas d’hépatite B au niveau national et 0,7 cas pour la wilaya de Tébessa. 0,9 nouveaux cas d’hépatite C pour chaque 100 000 habitants ont également été enregistrés au niveau national. 

Le ministre a rappelé à cette occasion les mesures nécessaires pour la prise en charge des malades et la réduction des cas de personnes atteintes d’hépatite notamment, en introduisant depuis 2003 le vaccin anti hépatite B, au profit des enfants, des insuffisants rénaux et hémophiles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email