-- -- -- / -- -- --
Nationale

La grève générale du SNAPAP maintenue

La grève générale du SNAPAP maintenue


Le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) maintient son mouvement de grève de deux jours à partir de lundi 29 avril .
Ce débrayage qui durera deux jours (29 et 30 avril) touchera plusieurs secteurs de la Fonction publique.
Une vague de protestation plongera plusieurs secteurs de la Fonction publique dans la paralysie. Les fonctionnaires de tous les secteurs sont appelés à observer une grève générale de deux jours à partir d’aujourd’hui. En effet, le SNAPAP a décidé de s’impliquer à son tour dans la contestation populaire contre le système en place, a indiqué le syndicat dans un communiqué. « Ce mouvement de protestation, qui est en signe de soutien au mouvement populaire, devrait toucher l’ensemble des secteurs d’activités relevant de l’administration publique », lit-on dans le même document. Cette entité syndicale a affiché sa disponibilité « à s’engager par tous les moyens pacifiques pour soutenir le peuple jusqu’à satisfaction totale de ses revendications ». Le syndicat apporte, en outre, son appui et son soutien aux revendications légitimes portées par la voix du peuple. Tout en appelant ce dernier à se mobiliser autour de l’Armée nationale populaire (ANP), le SNAPAP rejette toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie. Aussi, cette organisation syndicale appelle les travailleurs à se mobiliser pour la réussite de cette action de protestation, à poursuivre le mouvement populaire et à garder son caractère pacifique jusqu’à faire valoir les revendications du peuple algérien. Le SNAPAP établira, dès la semaine prochaine, des contacts avec tous les partis politiques, les associations et les personnalités nationales, ainsi que l’ANP, en vue de cristalliser un projet de propositions englobant tous les domaines, notamment le volet politique, et ce, pour parvenir à des solutions à la crise actuelle et préserver l’unité nationale. Pour ce syndicat, ces concertations sont à même de définir une vision pour la période actuelle, marquée par le mouvement populaire qui a entamé ce vendredi sa 10e semaine, et ce, jusqu’à l’élection présidentielle le 4 juillet 2019. « Cette initiative permettra également de parvenir à une vision sur toutes les situations caractérisant la vie politique en Algérie, notamment la période postélectorale », précise le SNAPAP. Il convient de rappeler, en outre, que les fédérations affiliées au SNAPAP, notamment celle des communes, ont entamé les semaines dernières des actions de contestation à travers plusieurs wilayas, telles que Tizi-Ouzou, Bouira et Béjaïa, pour soutenir le mouvement populaire. Les travailleurs des communes avaient observé une grève cyclique de trois jours renouvelable chaque semaine (lundi, mardi et mercredi) et décidé, faut-il le rappeler, de boycotter la révision des listes électorales ainsi que l’élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain.
Lynda Louifi

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email