-- -- -- / -- -- --
Nationale

La grève des syndicats de l’éducation maintenu

La grève des syndicats de l’éducation maintenu

Les cinq syndicats autonomes relevant de l’intersyndicale du secteur de l’éducation ont annoncé hier le maintien de la grève demain et de sit-in de protestation devant les directions de l’éducation de wilaya le lendemain mardi 22 janvier.
Les discussions entre le ministère de Nouria Benghabrit et les cinq syndicats membres de l’Intersyndicale n’ont abouti en effet à aucune avancée, a indiqué l’intersyndicale dans un communiqué public hier. « Les rencontres bilatérales entre les syndicats et la tutelle n’ont pas répondu aux attentes de la famille de l’éducation nationale et des syndicats », déplore l’Intersyndicale. « Les réponses du ministère ont été superficielles, notamment en ce qui concerne les dossiers pédagogiques et socio-professionnels. Les responsables du ministère se sont contenté de promesses, et n’ont fourni aucun calendrier pour les concrétiser », explique l’Intersyndicale qui renouvelle son appel à la tutelle pour un « dialogue sérieux ». Il est à souligner que le recours de l’Intersyndicale de l’éducation nationale à ce mouvement de grève est motivé, selon les syndicats membres, par l’absence d’une sérieuse volonté de régler les problèmes des travailleurs du secteur maintes fois soulevés auprès des hautes instances, en vain. « Devant cette situation qui se caractérise par une confusion et une opacité au sujet des revendications des travailleurs, l’Intersyndicale confirme à ses adhérents sa détermination de poursuivre le combat en faveur de leur cause et renouvelle son appel au ministère pour un dialogue sérieux avec des réponses précises aux revendications formulées dans le préavis », poursuit le communiqué. Enfin l’Intersyndicale appelle ses adhérents à la « mobilisation » pour faire réussir le mouvement de grève, en attendant une réunion d’évaluation prévue le 24 courant afin de décider des suites à donner à ce mouvement. 
A rappeler, que la coalition avait décidé de se retirer collectivement de la charte d’éthique du secteur, signée conjointement avec leur ministère de tutelle en novembre 2015. Aussi, ces formations syndicales ont décidé de boycotter toutes les activités et ainsi que toutes les réunions officielles organisées par la tutelle aux niveaux national et local. Ces syndicats dénoncent également « le mode de gouvernance de la tutelle qui n’a pas respecté ses engagements par rapport au statut particulier et les œuvres sociales des travailleurs du secteur ». Pour ce qui est des réformes projetées dans le secteur de l’éducation, les six syndicats en question dénoncent « la prise de décision du ministère de tutelle d’une manière unilatérale, sans consultation des partenaires sociaux ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email