-- -- -- / -- -- --
Nationale

La grève des remorqueurs était une «aberration»

La grève des remorqueurs était une «aberration»

Suite à la dernière grève observée par le collectif des remorqueurs du port d’Alger qui à bloqué les entrées et sorties des navires, M. Bourouba Derradji, président du Conseil syndical de l’EPAL, a tenu à apporter des éclaircissements sur cette affaire portée devant la justice par l’entreprise portuaire.

Les capitaines de remorqueurs avaient débrayer dimanche dernier, paralysant les entrées et sorties au port et causant un manque à gagner de près de 600 000 dollars à l’EPAL. Les grévistes exigeaient la destitution d’un membre syndical. L’EPAL avait alors saisi la justice qui a conclu à l’illégalité de la grève.

Le Jeune Indépendant : n’en est-il de cette grève sans précédent au Port d’Alger Bourouba Derradji : Cette grève est illégale et ses auteurs n’ont pas respecté la réglementation en vigueur régissant les droits de grève. A ce titre, le mouvement est intervenu dans une situation inconfortable, et ce suite ou chaque dollar à sa valeur à la baisse du prix du pétrole. 

Nous avons tenté à maintes reprises de moraliser les grévistes quant à l’incompatibilité de leur seule revendication avec le droit de travail. Nous ne pouvons observer un arrêt de travail pour une simple revendication relative à la destitution d’un membre syndical. D’ailleurs, le règlement de l’UGTA le précise.

C’est une aberration et – là une incompréhension totale de la réglementation de travail. Après trois jours de grève, le collectif des marins de la direction remorquage a finalement repris ses activités avec, néanmoins, des conséquences gravissimes sur le plan financier, l’entreprise ayant subi des pertes financières non négligeables que les experts sont en train d’évaluer.

Je saisis cette occasion pour appeler l’ensemble des travailleurs à une meilleure maîtrise de soi et de défendre avant tout les intérêts de l’entreprise. Au passage, je tiens à réaffirmer notre soutien aux travailleurs de toute direction en particulier et à l’entreprise en général.

Justement, comment évaluez-vous le bilan des activités du Conseil syndical ?

Je dois d’abord préciser que le Conseil syndical a hérité, en début de notre 1er mandat, d’une situation difficile dont la concurrence de DP/World et la décision du transfert des marchandises non conteneurisées vers d’autres ports. Grâce aux actions d’assainissement engagées sur tous les fronts, nous avons réussi à surmonter les difficultés.

Aujourd’hui, les choses évoluent positivement, et ce dans une totale sérénité. J’exprime ici ma plus grande reconnaissance aux efforts de la direction générale et aux autres membres du syndicat, qui ont fait preuve de bonne volonté pour promouvoir le dialogue social, dans le souci de préserver les postes d’emploi et la stabilité de l’entreprise.

A ce titre, j’estime qu’aujourd’hui, le Conseil syndical de l’EPAL, que je préside depuis février 2010, a été à l’origine de certains acquis obtenus au profit de nos travailleurs. L’écoute permanente de notre direction générale a permis de trouver des solutions pour un nombre de dossiers importants, à l’exemple de la régularisation des 173 manutentionnaires contractuels et des 620 journaliers.

Ces derniers ont tous obtenu leur confirmation dans leurs postes de travail respectifs. L’existence d’un dialogue social, existe entre les responsables et les membres du Conseil syndical de l’entreprise est une réalité. Il y a une compréhension et une écoute permanente entre le conseil syndical et la direction générale de l’entreprise.

Cette compréhension est basée sur les objectifs de l’entreprise en droite ligne avec la réglementation et les lois de la République. Je saisis cette occasion pour témoigner de la disponibilité du P-DG de l’entreprise, M. Abdelaziz Guerrah, à répondre, dans les règles de la loi, à toute doléance des représentants des travailleurs dans le cadre de leurs revendications légitimes.

De notre côté, nous veillons à défendre l’entreprise pour préserver sa stabilité, qui demeure une garantie pour sauvegarder les postes de travail et le développement de l’entreprise. Tous les efforts entrepris par notre Conseil syndical contribuent au développement de notre pays.

Pouvez- vous nous donner un exemple concret concernant les engagements pris par la direction générale ?

Il n’existe pas qu’un seul exemple à donner sur les engagements de la direction générale envers nos travailleurs, car la liste est longue. Plus d’une centaine de dossiers ont déjà été régularisés et je considère qu’a ce jour, toutes les revendications légitimes ont été apurées, à l’exception de celles qui ne sont pas de nature réglementaire. En dehors des dossiers sociaux, déjà traités convenablement, la direction générale a entrepris des actions de mise à niveau de l’entreprise qui concernant directement les travailleurs.

Il s’agit ? à titre d’exemple, de l’intégration des employés de l’Epal dans le programme de formation. La majorité des travailleurs de l’EPAL a eu droit à des formations, conformément à la stratégie élaborée par la direction générale et adoptée par le conseil d’administration. Cette stratégie s’articule sur la mise à niveau de la ressource humaine de l’entreprise afin de hisser la qualité professionnelle de nos travailleurs aux normes requises. Pour ne citer qu’un seul exemple concret de l’engagement de la direction générale, dont les résultats sont on ne peut plus palpables sur le terrain on évoquera celui de la régularisation des travailleurs contractuels.

Le programme de formation, toujours en cours, est ouvert sans exception à l’ensemble des catégories de travailleurs, notamment les manutentionnaires qui représentent le pourcentage le plus élevé des travailleurs de l’EPAL. Je précise, là encore, que toutes les doléances des représentants des travailleurs sont prises en charge par les responsables de l’entreprise. Le P-DG a toujours été à notre écoute car, selon lui, les objectifs de l’entreprise sont partagés par l’ensemble des parties.

Le souci primordial reste celui de hisser les rendement de l’entreprise au niveau souhaité pour assurer la croissance de l’entreprise. L’ensemble des travailleurs de l’EPAL aussi que la tutelle jugent positifs les résultats de l’entreprise, obtenus en grande partie grâce à un climat de sérénité et de bonne entente. A mon avis, ceci va permettre aux cadres et aux travailleurs de relever tous les défis à l’avenir, notamment ceux relatifs aux contraintes de la concurrence. Je tiens à souligner encore une fois, que la mission du syndicat est double : d’une part défendre les intérêts des travailleurs et de l’entreprise et préserver les postes d’emploi. 

Est-ce que vous avez un soutien effectif pour défendre convenablement les intérêts des uns et des autres  ?

Nous veillons à défendre à la fois les intérêts de l’entreprise et ceux des travailleurs, et ce à travers différentes actions de sensibilisation.

Ces actions sont basées sur nombre de mesures visant à créer une moralité chez les travailleurs et une prise de conscience quant il s’agit de défendre les intérêts communs. Le but final est d’atteindre un seuil d’amélioration de la qualité des services fournis à nos clients et à nos partenaires, seul gage de la bonne volonté des travailleurs envers leur direction.

Cette dernière ne ménage, en effet, aucun effort pour trouver des solutions à toutes les préoccupations. Je me dois de dire aux travailleurs que l’amélioration des conditions socioprofessionnelles ne peuvent être résolus convenablement et définitivement sans une aisance financière de l’entreprise.

Je lance un appel a l’ensemble des travailleurs de l’EPAL pour les inciter à redoubler d’efforts dans l’exécution des tâches professionnelles, la réalisation des programmes d’investissement, la préservation de l’outil de production et l’amélioration des services.

Je saisis cette opportunité pour exprimer toute ma reconnaissance à nos cadres et travailleurs, femmes et hommes, pour leur engagement professionnel indéfectible envers l’entreprise. La position de chacun renforce le maintien de notre entreprise comme leader dans les activités portuaires, avec l’ambition de gagner d’autres parts du marché a l’échelle régionale mais aussi méditerranéenne. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email