-- -- -- / -- -- --
Nationale

La gendarmerie intensifie ses opérations aériennes

La gendarmerie intensifie ses opérations aériennes

Dans le cadre de la surveillance générale du territoire, la sécurisation des frontières et la surveillance des voies de communications, le commandement de la Gendarmerie nationale a intensifié ses opérations aériennes en mettant en service une nouvelle unité aérienne installée à M’sila dotée de trois (03) hélicoptères de type Agusta, est-il annoncé par la direction de la communication du commandement de la Gendarmerie nationale dans un communiqué rendu public hier.

La surveillance aérienne étant un outil très important dans l’accomplissement de sa mission, la Gendarmerie nationale compte renforcer ses capacités aériennes dans le cadre également de la lutte contre les accidents de la route.

Ses hélicoptères participent aussi à la surveillance du territoire et la sécurisation des frontières, en particulier dans les endroits caractérisés par un relief accidenté et difficile à accéder.

Il est rappelé qu’elle dispose de huit unités aériennes opérationnelles à travers le territoire national : – le centre du pays : des unités à : Blida, M’sila, Oran, Mechria (wilaya de Naama), Biskra, Ouargla, Annaba et à Tébessa.

Ces unités aériennes réparties sur plusieurs wilayas assurant la couverture aérienne et le support des unités terrestres ont exécuté 2 746 missions (4 841 heures de vol) durant l’année 2014, et au le premier trimestre de l’année 2015, 320 missions équivalant à 486 heures de vol, est-il annoncé par la Gendarmerie nationale.

« Ces unités aériennes mises en service viennent dans le but d’assurer aux unités de la Gendarmerie nationale au sol l’appui aérien nécessaire pour améliorer la qualité du service et de disposer en temps réel de information et de données utiles pour contribuer à l’ exécution rapide et efficace des missions qui leur sont dévolues, dans le cadre de lutte contre la criminalité sur toutes ses formes et la protection des personnes et leur biens, la gestion de la circulation routière afin de lutter efficacement contre les accidents de la route.

L’importante superficie des frontières de notre pays avec d’autres pays impose le renforcement des capacités de surveillance aérienne, surtout que les terroristes, trafiquants d’armes et de drogue utilisent, pour leur accession en territoire national, des passages et pistes à l’accès difficile pour les patrouilles chargées de la lutte contre cette criminalité.

La gendarmerie nationale participe, aux côtés de l’Armée nationale populaire (ANP) et des Garde-frontières (GGF) à la sécurisation des frontières, des milliers de kilomètres, avec plusieurs pays où la menace terroriste est toujours présente, en particulier avec Daech en Libye et de terroristes aux frontières algéro/tunisiennes.

La mobilisation de l’armée et forces de sécurité aux frontières est renforcée pour affronter toute tentative terroriste d’accès en terre algérienne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email