-- -- -- / -- -- --
Nationale

La France en quarantaine

La France en quarantaine

C’est désormais tous les Français qui sont cloîtrés chez eux pour se prémunir contre le Covid-19 sur ordre du président Manuel Macron. Vu la gravité de la propagation de la pandémie, Macron a qualifié de « guerre » le combat mené par son pays contre la pandémie qui a touché 7 730 personnes et fait 175 morts tandis que seulement 602 personnes se sont rétablies.
Dans ce discours, le président français exhortait la population  d’éviter au maximum de sortir sauf en cas de force majeure.
Parmi les cas force majeure figurent les travailleurs qui ne peuvent effectuer le télé travail (travail à distance) ou bien ceux qui sortent pour des courses nécessaires comme les médicaments.
Néanmoins, ceux qui doivent sortir doivent obligatoirement être autorisés et munis d’une attestation.
Cette dernière est impérativement imprimée du site internet du gouvernement et remplie par son titulaire et sur laquelle il doit signaler son nom, son prénom, son adresse et préciser la raison de sa sortie.
Dans le cas contraire, une contravention de 38 à 135 euros sera infligée au contrevenant. 
Au lendemain de ce discours, où il a été question de confinement à partir de mardi à 12 heures, les français se sont dirigés vers les magasins pour faire leurs dernières courses et s’approvisionner en denrées alimentaires.
Des chaînes se formaient devant chaque magasin et une distance de plus d’un mètre a été respectée entre chaque individu.
Parmi ces consommateurs se trouvait N. Ahmed, un résidant de nationalité algérienne, qui a affirmé au Jeune Indépendant : « Je viens comme tout le monde faire mes courses et rentrer chez moi. Nous suivons et respectons à la lettre les consignes du gouvernement ». Et d’ajouter: “Il nous a été demandé de briser la chaîne de contamination de ce virus et nous n’avons de choix que d’exécuter ces recommandations en observant le confinement. »
Concernant les courses, Ahmed précise : « Nous ne nous bousculons pas et nous ne paniquons pas. Nous prenons ce dont nous avons besoin, c’est tout » .
Rencontré dans le même quartier, de la banlieue parisienne, un père de famille algérien qui avait fini ses courses, E. Madjid, pour sa part indiqué au Jeune Indépendant « qu’il faut d’abord avoir la foi en Dieu et qu’il faut juste faire ce que recommande le gouvernement français ».
Il a aussi rappelé les formules de prévention recommandées par les autorités sanitaires à savoir : se laver les mains plusieurs fois par jour, ne pas se serrer la main, ne pas s’embrasser, ne pas rendre visite à la famille et ne pas se rassembler.
Il ajoute, un sourire sur les lèvres : « Cela nous permet de passer plus de temps à la maison avec les enfants, et profiter de ce temps avec eux.».
Le président Macron a ordonné un confinement de 15 jours renouvelable si la situation l’exige.
Il a fait savoir qu’à partir de mercredi les pharmacies seront équipées de gel hydro-alcoolique et de masques, qui ont disparu des officines récemment, compte tenu du fait qu’ils ont été réservés aux hôpitaux et aux personnels soignants. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email