-- -- -- / -- -- --
Culture

La formation au menu

La formation au menu

Des formations en management culturel seront lancées au profit des cadres du secteur de la culture à Constantine, en prévision de la réception des nouvelles infrastructures réalisées dans le cadre de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe.

La formation en management culturel dans ses divers volets vise à « renforcer les capacités » des cadres du secteur en matière de gestion des édifices culturels en leur offrant les mécanismes leur permettant « d’ acquérir des compétences et des aptitudes, dont la capacité d’engagement, la créativité et la production culturelle qualitative », a affirmé auprès de l’Agence presse service d’Algérie, ce samedi, un membre du comité local de la préparation de la manifestation .

Constantine capitale 2015 de la culture arabe. En affirmant la volonté de se mettre en adéquation sur le plan humain et technique des attentes du secteur, la même source a souligné l’importance « de pérenniser et de rentabiliser », au-delà de la manifestation culturelle que la ville des Ponts s’apprête à accueillir, les mégaprojets réalisés en prévision du grand événement. Elle a ajouté que l’établissement des statuts pour chaque établissement culturel et la définition d’une nomenclature des métiers relevant du même édifice, constituent une autre visée dans le processus de la pérennisation et la rentabilité de ces établissements.

Le programme de réalisation de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe englobe une salle de spectacle de 3 000 places, un pavillon d’exposition, tous les deux à la cité Zouaghi, sur les hauteurs de la ville, aux côtés d’un musée d’art et d’histoire et une bibliothèque urbaine à Bab El Kantara, non loin du centre ville, et également six annexes de la maison de la cultures dans les différentes communes de la wilaya. Au sujet de la réhabilitation et de la reconversion des anciens bâtiments, le programme de l’événement culturel attendu pour 2015 comprend, entre autres, la reprise et la conversion de la Médersa en centre dédié aux figures historiques et culturelles de la région, la résidence de la wilaya en centre des arts et les locaux de l’ex-monoprix en musée d’art contemporain.

Aussi, dix-huit opérations de réhabilitation d’édifices et de quartiers de la médina sont-elles inscrites dans ce programme et touchent la restauration de cinq foundouks (sorte de petits hôtels), quatre bains maures, deux derbs (passages) et également l’aménagement et la mise en valeur du tombeau de Massinissa, de la zaouia de M’hamed Laghrab, et du site archéologique Tiddis, dans la commune de Beni H’midane.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email