-- -- -- / -- -- --
Nationale

La FNTE sollicite l’intervention de la ministre

La FNTE sollicite l’intervention de la ministre

La Fédération nationale des travailleurs de l’éducation, affiliée au Snapap, a sollicité l’intervention de la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, pour prendre des mesures sévères afin de lutter contre l’absentéisme des élèves en classe terminale.

La présidente de la fédération, Mme Meriem Maârouf, a appelé le ministère de tutelle à envoyer des instructions fermes dans le but d’avertir ces élèves qu’ils risquent d’être exclus des matières dans lesquelles ils s’absentent.

Elle a dénoncé le fait que ce phénomène a gagné plusieurs établissements secondaires, et ce à travers différentes wilayas du pays.

La fédération a évoqué également un autre phénomène, celui des élèves qui rendent leurs feuilles blanches, et ce après 5 minutes du début des épreuves, notamment dans les matières essentielles telles que les mathématiques pour les scientifiques et la philosophie pour les littéraires. Devant une telle situation, la présidente de la FNTE a demandé une intervention immédiate de la part de la tutelle.

La fédération a révélé que les résultats du deuxième trimestre ont été catastrophiques, notamment pour les classes d’examen, essentiellement à cause des absences récurrentes des élèves. La porte-parole du syndicat a, dans ce sens, dénoncé le phénomène de l’absentéisme des élèves, devenu presque une tendance.

C’est pourquoi la fédération a saisi, pour la énième fois, le ministère de l’Education nationale. Mme Meriem Maârouf a souligné que le taux d’absentéisme est très élevé dans les classes de terminale. Des professeurs se retrouvent parfois face à 5 ou 7 élèves pour des classes qui doivent en compter 40, voire plus. Selon elle, les absentéistes préfèrent prendre des cours particuliers, pensant, à tort, qu’ils s’y préparent mieux pour l’examen du bac.

La porte-parole de la fédération a par ailleurs critiqué l’instruction du ministère adressée aux directeurs des établissements de l’enseignement moyen et secondaire, leur ordonnant d’interdire l’expulsion des élèves candidats au bac et au BEM, d’écouter leurs doléances et d’éviter d’expulser les élèves renvoyés en conseil de discipline, et ce quelle que soit l’infraction commise par ces derniers. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email