-- -- -- / -- -- --
Sports

La FAF appelle la LFP à «clarifier rapidement» sa situation

La FAF appelle la LFP à «clarifier rapidement» sa situation

Le bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF), a appelé la Ligue de football professionnel (LFP) a “clarifier rapidement sa situation vis-à-vis de la FAF”, indique un communiqué de cette instance publié jeudi soir sur son site web officiel.

Cet appel intervient au lendemain de l’absence du président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, de la réunion du bureau fédéral qui a justement déploré cette absence, précisant qu’elle était “injustifiée”.

“Contrairement aux autres présidents de Ligues, le président de la Ligue du football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, n’était pas présent à la réunion du Bureau fédéral sans s’excuser ni mandater un membre du Bureau de la LFP pour le remplacer.

Le Bureau fédéral déplore cette situation et appelle à clarifier rapidement la situation de la Ligue du football professionnel vis-à-vis de la FAF”, lit-on dans le communiqué de la FAF. Les rapports entre le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, et son homologue de la LFP, Mahfoud Kerbadj, ne sont pas au beau fixe, depuis l’arrivée de Zetchi aux commandes du sport roi en Algérie, le 20 mars dernier, notent les observateurs.

Pas plus tard que mardi passé, Kerbadj s’est dit “consterné” par un communiqué publié la veille par la FAF à son égard, suite à son absence lors de la réunion tenue au Centre technique national de Sidi Moussa entre Zetchi et les présidents des clubs professionnels. La LFP a affirmé que Kerbadj “n’a pas été convié à la réunion contrairement à ce qu’a rapporté la FAF”.

L’instance fédérale avait “regretté” lundi dans son communiqué l’absence du président de la LFP “qui a été invité à prendre part à ce conclave en sa qualité d’acteur majeur du football national pour permettre une discussion plus riche sur le devenir de la pratique footballistique en Algérie”.

Plus aucune dérogation pour jouer sur des terrains en terre battue ne sera délivrée (FAF)

Le bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) a décidé de ne plus délivrer de dérogation au profit des clubs des divisions inférieures habitués à évoluer sur des terrains en terres battues, indique le site web de la FAF dans le compte rendu de la réunion de cette instance qu’il a publié jeudi soir.

Cette décision a fait suite au rapport présenté au cours de cette même réunion par le président de la Ligue de Saïda, Yacine Benhamza, qui a soulevé le problème des infrastructures puisqu’il y a, selon lui, 16 clubs qui n’ont pas des stades dotés de pelouses naturelles ou synthétiques.

Le Bureau fédéral a estimé que les clubs doivent se conformer à la réglementation et jouer sur des terrains conformes à compter de la prochaine saison sans délivrer de dérogation “car évoluer sur des terrains en terre battue comporte des risques sur la sécurité des joueurs”, prévient le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi et ses assistants.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email