-- -- -- / -- -- --
Nationale

La facture d’importation de médicaments en baisse

La facture d’importation de médicaments en baisse

En continuelle baisse, les importations des produits pharmaceutiques ont diminué, de 4,38 % durant le premier mois de l’année en passant à 127,92 millions de dollars contre 133,78 millions de dollars en janvier 2015, indiquent les chiffres publiés dimanche par les Douanes algériennes.

En termes de quantité, les statistiques douanières indiquent que les achats de médicaments et autres produits pharmaceutiques de l’étranger ont connu une baisse de 36,63 % durant la période considérée, en passant à 1 696,2 tonnes (t) contre 2 676,73 t. Les médicaments à usage humain, qui représentent 90 % de la facture et 84,5 % du volume global des importations des produits pharmaceutiques en janvier dernier ont connu une baisse à la fois en valeur et en quantité. En effet, la facture des médicaments à usage humain s’est chiffrée à 115,02 millions usd en janvier 2016, contre 127,37 millions usd en janvier 2015, soit une diminution de 9,7%. Quant aux quantités importées durant le mois considéré, elles ont diminué, de 43,3 %, en passant à 1 434,92 t contre 2 530,5 t. Les importations des médicaments et produits pharmaceutiques destinés à la médecine vétérinaire ont enregistré la même tendance baissière. Elles se sont chiffrées à 1,73 million usd pour une quantité de 64,1 t contre 2,32 millions usd pour 32,92 t, soit une diminution de 25,63 % en termes de dépenses et une hausse de 94,7 % en termes quantité.

En revanche, les importations des produits parapharmaceutiques, ont fortement augmenté avec une facture de 11,16 millions usd pour une quantité de 197,2 t contre 4,07 millions usd pour 113,3 t durant janvier 2015. Soit une hausse de 174 % en valeur et de 74,03 % en volume. Dans le cadre d’une politique d’austérité, un arrêté ministériel de décembre 2015 a fixé la liste des produits pharmaceutiques à usage humain et des matériels médicaux fabriqués en Algérie qui sont interdits à l’importation, sous prétexte de rationaliser les importations. Il s’agit de 357 médicaments composés de comprimés, de crèmes et pommades dermiques, solutions de injectables, de suppositoires, de pommades ophtalmiques et de sirop. S’ajoute également une liste de onze matériels médicaux fabriqués localement et qui sont aussi interdits à l’importation, à l’instar des seringues, des compresses et bandes de gaze et du bicarbonate de soude pour dialyse. En 2015, les importations des produits pharmaceutiques étaient de 1,96 milliard de dollars, en baisse de 21,98% par rapport à 2014.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email