-- -- -- / -- -- --
Nationale

La facture des importations de véhicules demeure excessive

La facture des importations de véhicules demeure excessive

La facture algérienne des importations de véhicules a baissé de 37% durant les onze premiers mois de l’année, selon les statistiques publiées par les Douanes algériennes.

Le montant global des unités introduites sur le territoire national s’est chiffré à 3 milliards de dollars (mds usd), contre 4,806 mds usd durant la même période de l’année passée. En termes de chiffres, les statistiques douanières indiquent que le nombre de véhicules importés par les 40 concessionnaires opérant en Algérie a régressé de 31% en passant à 255 236 unités importées contre 370 549 unités durant les 11 premiers mois de l’année précédente.

Les statistiques douanières révèlent par ailleurs, que le marché automobile a grandement profité aux constructeurs asiatiques au détriment des constructeurs européens qui ont vu leurs chiffres chuter au profit des Chinois. En effet, la majorité des importations opérées par les concessionnaires agréés ont enregistré une tendance baissière, en particulier celles des marques françaises et allemandes, qui ont connu une baisse en valeur et en nombre.

Les chinois gagnent du terrain

En revanche, les importations de véhicules par des concessionnaires de marques chinoises ont, enregistré des hausses notables entre les deux périodes comparées, atteignant une augmentation de 128%, et ce même si la facture et la quantité importées sont largement inférieures par rapport à celles des voitures européennes.

Pour le mois de novembre 2015, les importations des véhicules ont atteint près de 181 millions usd contre 387 millions usd en novembre 2014, soit une baisse de 53,23%. Par catégorie, les importations des véhicules de tourisme ont totalisé 12 583 millions usd en novembre dernier contre 20 115 millions usd en novembre 2014, en baisse de 37,44 %.

Concernant les véhicules de transport de personnes et de marchandises, les importations ont chuté de 70,35%, passant à 55,11 millions usd contre 185,88 millions usd. La baisse amorcée des importations des véhicules depuis 2014 est le résultat des décisions prises par le gouvernement pour assainir et réguler le marché de l’automobile caractérisé par de profonds dysfonctionnements et des pratiques illégales.

Le marché des importations des véhicules est régi, depuis avril dernier, par un nouveau cahier des charges relatif aux conditions et modalités d’exercice de l’activité des concessionnaires de véhicules neufs.

Le gouvernement prévoit, en outre, l’introduction des licences d’importation pour les véhicules en 2016 pour limiter ces importations qui dépassent largement les besoins du marché national. En 2014, les importations de véhicules s’étaient chiffrées à 6,34 mds usd contre 7,33 mds usd en 2013 (-13,56%), alors que leur nombre avait atteint 439 637 unités contre 554 263 unités (-20,68%).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email