-- -- -- / -- -- --
Nationale

La facture céréalière de l’Algérie en légère baisse

La facture céréalière de l’Algérie en légère baisse

La facture d’importations algériennes en céréales (blés, maïs, orge) a enregistré une légère baisse de 6,5 % durant les neuf premiers mois de l’année malgré la hausse des quantités importées qui ont connu une augmentation de 7,6 durant cette période.

Ce paradoxe s’explique essentiellement par le recul des prix des céréales sur le marché mondial, généré par les bonnes récoltes dans les grands pays producteurs ainsi que par les bonnes perspectives céréalières.

Selon les chiffres rendus publics par les Douanes, l’Algérie a importé pour 9,92 millions de tonnes de céréales (blés, maïs, orge) pour 2,56 milliards de dollars (mds usd) durant les neufs premiers mois de l’année, contre 9,22 millions de tonnes pour de 2,73 mds usd sur la même période de 2014.

De janvier à septembre 2015, la valeur des importations des blés (tendre et dur) a reculé 2,71 % en passant à 1,78 md usd contre 1,83 md usd, mais les quantités importées ont augmenté pour atteindre 6,17 millions de tonnes contre 5,63 millions de tonnes, soit une hausse de 9,6 %.

Par catégorie de blés, la facture des importations de blé tendre a connu une légère diminution de 1,16 % en passant à 1,22 md usd, contre 1,23 md usd pour une quantité de 4,95 millions de tonnes contre 4,09 millions de tonnes à la même période de 2014 (+21%).

De janvier à septembre dernier, la facture du blé tendre a représenté 47,6% de la totalité des importations céréalieres. Pour les importations de blé dur, la facture a atteint 567,71 millions usd contre 603,07 millions usd, soit une baisse de 5,86%. Parallèlement, la quantité a également baissé de 20,78 % pour atteindre 1,22 million de tonnes contre 1,54 million de tonnes durant les neuf premiers mois de 2014.

Les importations de blé dur ont représenté plus de 22 % de la facture globale des céréales importées durant la période considérée. Pour les importations de maïs, qui est destiné essentiellement pour l’alimentation de bétail, les importations ont baissé de 17 % en se chiffrant à 635,58 millions usd pour 3,14 millions de tonnes, contre 764,8 millions usd pour une quantité de 3,09 millions de tonnes.

Concernant l’orge, l’Algérie a importé pour 139,08 millions usd contre 125,34 millions usd, soit une hausse de 11%, avec une quantité de 611 922 tonnes contre 486 371 tonnes (+25,81%). En 2014, la facture des importations des céréales s’était établie à 3,54 milliards de dollars, en hausse de
12 % par rapport à 2013.

Les prix internationaux des céréales sont soumis à une pression à la baisse depuis le début de l’année 2015, à la faveur de stocks abondants et de perspectives de récoltes globalement bonnes et d’une moindre demande chinoise, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les perspectives de récoltes mondiales établies par cette organisation onusienne se chiffrent à 2,54 milliards de tonnes, soit 13,8 millions de tonnes supplémentaires par rapport à 2014 qui avait été également une année d’abondance. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email