-- -- -- / -- -- --
Nationale

La e-santé : Une «révolution» dans les hôpitaux

La e-santé : Une «révolution» dans les hôpitaux

Paiement électronique, pré-admission en ligne, agenda numérisé pour des rendez-vous établis à l’avance en ligne, parcours de soin et conseils de praticiens en ligne, voilà comment les patients algériens pourront bientôt être traités par les hôpitaux publics et privés si le projet du World Trade Center Algiers (WTCA) est bien accueilli par les acteurs du secteur de la santé.

L’e-santé pourrait bientôt démarrer en Algérie. Il s’agit de la prise en charge des malades algériens via l’application des technologies modernes et du numérique au secteur de la santé.

Les initiateurs de cette importante démarche sont le World Trade Center Algiers (WTCA) et l’agence de communication ACMS, deux sociétés spécialisées dans les prestations de service. Elles vont organiser du 26 au 28 octobre prochain, au Centre international des conférences (CIC), le premier Salon international en Afrique du Nord dédié à l’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) au secteur de la santé.

Le Salon, qui sera intitulé « HopitAlger Expo : hôpital du futur pour sa première édition », permettra aux spécialistes du domaine de la santé et des nouvelles technologies de se rencontrer afin de déterminer et d’analyser les opportunités, les enjeux et les perspectives de développement du secteur de la santé en Algérie grâce à l’intégration des technologies numériques dans le quotidien des praticiens de la santé.

Une démarche prometteuse pour le secteur de la santé en Algérie qui continue à susciter la colère des patients, et ce malgré plusieurs réformes apportées depuis plus de quinze ans.

Cette manifestation, initiée par WTCA, permettra ainsi d’aborder et d’expliquer le concept de l’e-santé aux nombreux praticiens de la santé qui seront présents, susciter le besoin chez certains, apporter des solutions à d’autres, et ce à travers le partage des meilleures techniques utilisées dans le domaine et la détermination des facteurs clés de leur succès.

La première journée du Salon sera consacrée aux conférences assurées par des experts de haut niveau, locaux et étrangers, issus du secteur de la santé et du digital, et ce dans le but de débattre, en premier lieu, les questions liées à l’utilisation de l’e-santé en Algérie au niveau des différents établissements hospitaliers, qu’ils soient publics ou privés.

A cet effet, un état des lieux sera dressé.
Dans une deuxième phase sera examiné l’impact de l’apport des nouvelles technologies de l’information dans l’amélioration de l’accès aux soins.

Enfin, des spécialistes en propriété intellectuelle et données personnelles nous expliqueront, à travers leurs expertises et expériences, quelle réglementation doit être appliquée en cas de santé connectée. Des ateliers et tables rondes seront également programmés pour les deux derniers jours du Salon.

Ce premier Salon vise à réunir les laboratoires pharmaceutiques, les établissements hospitaliers privés et publics, les fournisseurs de technologies nouvelles et solutions médicales destinées aux professionnels de la santé et enfin les assurances-santé.

Tous ces acteurs du secteur de la santé et du numérique seront présents à travers des stands d’exposition, où ils pourront échanger et partager, entre eux et avec les invités présents, leurs expériences et démontrer ainsi la nécessité de l’usage des nouvelles technologies de l’information pour améliorer les prestations dans le secteur de la santé. 

L’objectif des spécialistes de l’e-santé, notamment ceux du WTCA, est de mettre en œuvre, dans un futur très proche, une plate-forme numérique qui offre une disponibilité 7j/7 en ligne aux patients algériens, à ceux qui désirent avoir un rendez-vous pour un soin, d’autres consulter leurs dossiers ou chercher des réponses à leurs soucis de santé. Des services nécessaires et uniques seront proposés par le WTCA grâce à son grand projet d’e-santé en Algérie.

C’est aussi une réponse pragmatique aux comportements web des patients algériens, qui sont avant-tout des internautes, qui souhaitent bénéficier des facilités offertes par les nouvelles technologies en matière de santé. L’entrée de l’e-santé au pays va permettre d’éviter les cafouillages qui subsistent dans les hôpitaux publics et privés.

Ainsi, l’archivage des informations personnelles de chaque malade sera mieux organisé et le patient algérien bénéficiera d’un suivi personnalisé de son dossier.

Il aura le droit à l’accès aux informations qui peuvent sensiblement améliorer les conditions de son accueil à l’hôpital, comme il bénéficiera d’une meilleure prévention, tandis que son parcours de soins sera plus fiable et beaucoup plus adapté. Avec l’entrée en application de la santé « numérique », le suivi du patient et de son « carnet parcours de santé » sera plus adapté.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email