-- -- -- / -- -- --
Sports

La DTN satisfaite des résultats obtenus à Libreville

La DTN satisfaite des résultats obtenus à Libreville

Le Directeur technique national de judo (DTN) Samir Sebaâ s’est dit « satisfait » des résultats obtenus par la sélection algérienne (messieurs/dames) aux championnats d’Afrique 2015, organisés du 23 au 26 avril à Libreville (Gabon), même si le nombre de médailles récoltées par l’Algérie est légèrement inférieur à celui des précédents championnats continentaux à Maurice.

A Libreville, les athlètes algériens n’ont pris, en effet, que 13 médailles en individuel (4 or, 4 argent et 5 bronze), alors qu’ils en avaient raflé 17 en 2014 à Port-Louis (5 or, 6 argent et 6 bronze), concédant même le titre continental par équipes chez les messieurs à l’Egypte après leur défaite en finale (3-2), mais Sebaâ a tout de même affiché une nette satisfaction à l’égard des résultats obtenus.

« Avant notre départ à Libreville, nous avions tablé sur un certain nombre de médailles, en fonction de nos moyens et de nos dispositions et l’objectif a été atteint exactement comme nous l’avions espéré. Donc, on ne peut qu’être satisfaits » a expliqué le DTN, joint par l’APS au téléphone au Gabon.
Sebaâ est allé encore plus loin, en affirmant que le mérite des judokas algériens est plus grand d’avoir obtenus ces résultats, alors qu’ils étaient confrontés à des conditions difficiles.

« Pendant notre séjour au Gabon, la température n’est jamais descendue en dessous de 40° et le taux d’humidité était très élevé, atteignant parfois les 90%. Il était vraiment éprouvant pour nos athlètes d’évoluer dans des conditions climatiques aussi difficiles et ils sont donc à féliciter pour les résultats obtenus » a ajouté Sebaâ.

Le DTN a tenu également à attirer l’attention sur l’arbitrage, qui selon lui n’était pas à la hauteur du niveau élevé, atteint par les judokas africains « Les efforts des pays africains pour développer le judo ont porté leur fruits, car le niveau de ces derniers championnats d’Afrique était vraiment très élevé. Le seul point noir, c’était l’arbitrage qui selon mon constat n’a pas évolué autant que les athlètes et les entraîneurs.

Or, il est primordial de former les arbitres au moins autant que les athlètes et les entraîneurs, pour développer vraiment la discipline » a préconisé Sebaâ. Un point important que le Directeur technique national s’est senti obligé de soulever car selon lui « C’est l’arbitrage qui avait pénalisé la sélection masculine dans la finale par équipes contre l’Egypte ».

Objectif : les J.O 2016 de Rio

Malgré tout, Sebaâ s’est dit satisfait de la prestation des judokas algériens, en rappelant que ces championnats d’Afrique « n’étaient qu’un objectif intermédiaire, car le but principal » de la sélection algérienne était de « récolter un maximum de points en vue des Jeux Olympiques de 2016, à Rio ».

« Là encore, nous avions tablé sur un nombre précis de points à récolter et l’objectif a été atteint » a conclu Sebaâ, qui se trouve actuellement au Maroc en compagnie des autres membres de la délégation algérienne, en attendant leu retour au pays, prévu le mardi 28 avril.

A l’instar des messieurs, la sélection algérienne « dames » s’est contentée de la médaille d’argent par équipes, suite à sa défaite en finale contre la Tunisie (4-1). De son côté, le duo de judokas algériens Abdelkrim Touati et Rachid Messadia a remporté la médaille d’or dans l’épreuve du kata, spécialité Kime-no-Kata, dimanche, devant les Egyptiens Omar Moussa Hussein et Mahmoud Mohamed.

Dans la spécialité Nage-no-Kata, les Algériens Abidine Hammada et Mourad Khiari ont décroché, quant à eux, la médaille d’argent derrière les Egyptiens Mohamed El Haroun et Ahmed Haloul.

Deux autres Algériens, Hadj Reda Blaoui et Abdelhafid Semmah, se sont illustrés dans le concours de Kata en s’adjugeant la médaille d’argent de la spécialité Katame-no-Kata. La médaille d’or de cette épreuve est revenue aux Egyptiens Ossama Abderahmen et Mohamed Abdelrady, alors que les Mauriciens Jason Bijou et Jonathan Charlot complètent le podium.
Les Championnats d’Afrique 2015 de judo au Gabon ont vu la participation de 247 athlètes, représentant 27 pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email