-- -- -- / -- -- --
Nationale

La DGSN se déploie en force sur les réseaux sociaux

La DGSN se déploie en force sur les réseaux sociaux

La campagne de sensibilisation contre les accidents de la circulation dans laquelle la police algérienne s’est lancée en 2016 ne se limite pas uniquement dans des salles fermées, sur des plateaux de télévision ou sur les ondes des Radios mais, cette année, elle est surtout, et pour la première fois, sur les réseaux sociaux.

La DGSN vient de faire ses premiers pas et c’est déjà un tabac.La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a investi les réseaux sociaux, surtout Facebook et Twitter qui détiennent le plus grand nombre d’internautes algériens, pour sensibiliser les jeunes personnes contre les accidents de la route.

L’hécatombe qui se poursuit sur les routes du pays, -plus de 100 morts déjà sont dénombrés dans des accidents de la circulation depuis le début du mois du Ramadhan- a poussé la police algérienne à créer un site sur Facebook pour sensibiliser les Algériens et, par la même occasion, tenter d’enraciner la culture d’une bonne conduite chez les internautes.

La cellule de communication de la DGSN a expliqué hier qu’un effet rapide et efficace chez les citoyens a accompagné l’opération de sensibilisation contre les accidents de la route qu’a lancé la DGSN sur son site.

Sur les cinq premiers mois de l’année en cours, la DGSN a dénombré plus de 20 000 visiteurs et commentaires sur son site, qui ont tous condamné les terribles accidents qui se sont produits ces dernières semaines, comme celui survenu sur la route de Laghouat et ayant fait 33 morts.

Les internautes algériens ont tous pointé du doigt certains automobilistes et chauffeurs de bus responsables d’horribles accidents qui se produisent presque chaque jour sur les routes rapides.

Profitant de cet espace créé par la Sûreté nationale, certains internautes ont livré à chaud et en temps réel des renseignements sur des accidents de la route qui sont survenus à ce moment-là.

De son côté, le commissaire de police Aâmer Laâroum, également directeur des relations publiques à la DGSN, a indiqué qu’à travers les commentaires des Internautes algériens et leur soutien à la police dans le cadre de la lutte contre les dépassements dangereux et l’excès de vitesse, une large solidarité réunit aujourd’hui les Algériens pour condamner certains comportements irresponsables de nombreux conducteurs qui provoquent des accidents mortels sur les routes.

« La DGSN ne ménage aucun effort pour préserver les vies et les biens des citoyens. Pour cela, tous les canaux seront utilisés afin de mieux sensibiliser les citoyens y compris les automobilistes. Facebook et Twitter restent parmi les canaux les plus importants auxquels la DGSN va recourir régulièrement pour faire diminuer le taux des accidents sur les routes et surtout celui du nombre de morts », a déclaré le commissaire de police Laâroum.

Pour rappel, la DGSN avait comptabilisé 809 morts et 19 337 blessés à travers 16 245 accidents de la circulation. Ce nombre de morts est recensé dans les milieux urbains, il faut le souligner.

Face à ce « terrorisme » routier, les réseaux sociaux peuvent jouer un rôle capital pour enraciner une nouvelle culture de conduite et de vigilance chez les algériens, tel est l’objectif primordial visé par la DGSN à travers son site.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email