-- -- -- / -- -- --
Nationale

La DGF avoue ses limites et parle d’une mauvaise expérience

La DGF avoue ses limites et parle d’une mauvaise expérience

La Direction générale des forêts (DGF) a enregistré plus de 1 604 foyers de feu du 1er juin au 5 août 2017 ayant ravagé plus de 14 310 ha au niveau national, a indiqué le directeur général des forêts Azzeddine Sekranes lors d’une conférence de presse hier au siège de la DGF à Ben Aknoun.

Cette communication a été programmée suite aux derniers incendies qui se sont déclenchés un peu partout dans le pays, dévastant ainsi une bonne partie du couvert forestier national.

Le directeur général des forêts s’est étalé sur les dégâts causés par cette catastrophe nationale, soulignant que 4 848 ha de différentes essences d’arbres ont été touchés par ces incendies, pas moins de 4 656 ha de maquis et 4 806 ha de broussaille ont été la proie des feux.

Par ailleurs, la DGF a recensé 576 foyers, « uniquement au cours des dix derniers jours, soit du 27 juillet au 5 août courant « . « Ces feux ont parcouru une superficie non négligeable de 6 607ha. »

Un nombre qui dépasse celui enregistré l’année dernière où les services des forêts avaient dénombré 1 058 foyers ayant parcouru plus de 6 735 ha. En effet, ces dix derniers jours, des dégâts très importants ont été notés. Les flammes ont touché plus de 2 424 ha de forêts, 1 973 ha de maquis et 2 010 ha de broussaille.

Le premier responsable du secteur a fait état de 1 682 interventions des brigades mobiles d’intervention dont 78 fausses alertes.
Pour ce qui est des wilayas les plus affectées par les incendies, la DGF cite Béjaia, Tizi Ouzou, Skikda, Médéa, El Taref, Setif, Jijel, Aïn Defla, Sidi Bel Abbès et Saïda. Cependant la wilaya de Bejaia occupe le haut du pavé avec 3 699 ha et un total de 120 foyers, suivie de Tizi Ouzou avec 2 087 ha et 211 foyers enregistrés, puis Skikda qui a enregistré plus de 1 675 ha.

M. Sekrane a souligné que la mission principale de son institution est de faire face à ce genre de catastrophes, et n’a lésiné sur aucun moyen pour prendre les mesures nécessaires pour lutter au mieux contre les feux de forêts.

« La DGF a fait appel aux autorités locales, au niveau des wilayas et des communes, pour intensifier les efforts et contenir les foyers de feu. Dans le même cadre, s’inscrit la campagne de prévention et de sensibilisation pour protéger les forêts, entreprise par la DGF depuis le mois de mars et qui durera jusqu’au 31 octobre « , a-t-indiqué.

La Sonelgaz pointée du doigt

Le directeur général des forêts n’a pas manqué, en outre, d’imputer une partie de la responsabilité aux services de Sonelgaz qui sont censés, dit-il, nettoyer les tranchées des lignes électriques afin d’éviter d’autres incendies à l’avenir.

Il est à signaler que le facteur climatique a favorisé la propagation des feux. Les températures caniculaires enregistrées ces derniers jours, dues aux fréquents siroccos, ainsi que le manque de pluviométrie pendant plus de 5 mois, ont contribué à la gravité de la situation. S’ajoute à cela le manque de moyens chez la DGF, « qui ne possède que 450 postes de vigie, 2 456 agents forestiers, et seulement 32 camions ».

« Nos moyens s’avèrent insuffisants pour faire face à de pareils désastres et pour maîtriser les flammes. La DGF, et après avoir vécu une mauvaise expérience, compte renforcer son arsenal matériel et humain « , a souligné le DG des forêts.

En ce qui concerne l’indemnisation des populations qui ont perdu leurs biens, un bilan exhaustif sera dressé après des enquêtes pour définir les estimations réelles et entamer, par la suite, l’opération de reconstitution et d’indemnisation en nature, qui se fera au fur et à mesure.

A rappeler que « des chiffres plus récents et exacts « seront communiqués prochainement ainsi que le programme de reboisement des forêts qui sera certainement plus intense que ceux prévus précédemment.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email