-- -- -- / -- -- --
Culture

La dépouille de Fatiha Berber sera exposée au TNA

La dépouille de Fatiha Berber sera exposée au TNA

La famille nationale de l’art est inconsolable après le rappel à Dieu de Fatiha Berber. Plus encore, le peuple algérien tout entier est attristé par cette disparition. Cette talentueuse artiste a su plaire et être appréciée par les générations d’hier et d’aujourd’hui.

C’est que Fatiha Berber appartient à l’ancienne génération, celle qui, avant l’indépendance, a fait ses premiers pas avec les géants de la scène artistique algérienne. Jeune, elle a cotoyé Mériem Fekaï, Mahieddine Bachtarzi, Mohamed Touri, Mustapaha Scandrani, Mustapha Kateb, Fadéla Dziria, Nouria, Keltoum, Slimane Azzem, Hasnaoui… Devant tant de sommités, elle ne pouvait que leur ressembler et puiser ses sources dans leur puissant génie artistique. Elle a, de chacun d’eux tiré un trait de sa personnalité pour se forger elle-même avec le temps une figure artistique solide et individualisée.

En ce construisant progressivement, Fatiha Berber est devenue une vedette de la scène artistique algérienne recherchée par les réalisateurs, les auteurs, les metteurs en scène. Saluant sa qualité élevée de l’interprétation, ces hommes de la création ont été convaincus du succès de leur œuvre grâce au talent élevé de Fatiha Berber.

La connaissant bien, ils lui ont même taillé des rôles sur mesure à la télévision, au cinéma, au théâtre. Pourtant, à ses débuts, il n’était pas facile ni aisée pour une jeune fille de la Casbah de se lancer dans une carrière artistique, elle qui était issue d’une famille très conservatrice.

Il lui a fallu de l’audace, bien du courage et de la détermination pour convaincre et se frayer une place dans le monde artistique. Elle a réussi et son mérite est double, car, parallèlement à ses activités sur la scène, elle a su fonder une famille dans le dévouement, l’affection, la tendresse, le don de soi, l’attention de tous les instants, qualités qu’exige le milieu familial.

Ses enfants sont grands aujourd’hui et ils vouent leur reconnaissance et leur gratitude à une mère sensible et attentionnée. C’est tout à l’honneur de Fatiha Berber d’avoir concilié travail et vie de famille. Ainsi, pour ses enfants et ses petits-enfants, Fatiha est toujours vivante et le restera toujours.

Il en est de même pour les citoyens et la famille artistique. Sid Ali Bensalem, président de l’association culturelle du troisième millénaire a fait annuler, pour cause de deuil, la journée hommage qu’il devait organiser au TNA, ce début de semaine afin d’honorer d’illustres réalisateurs. Il s’engage cependant à présenter prochainement une journée artistique à la mémoire de la regrettée Fatiha Berber dont la dépouille est rapatriée aujourd’hui et est exposée dans les espaces du Théâtre national algérien pour permettre à son immense public de lui adresser un dernier adieu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email