-- -- -- / -- -- --
Monde

La décolonisation au centre d’une conférence internationale à Abuja

La décolonisation au centre d’une conférence internationale à Abuja

La décolonisation du Sahara occidental sera au centre d’une conférence internationale du 2 au 4 juin dans la capitale nigériane, Abuja, à laquelle plus de 600 participants sont attendus pour débattre de plusieurs thématiques relatives à la colonisation marocaine du Sahara occidental.

Organisée par le réseau associatif des universités du Nigeria, cette « importante conférence » réunira des universitaires, des acteurs de la société civile, des ONG et des comités de solidarité avec le peuple sahraoui d’Afrique, d’Europe et des Amériques.

La délégation sahraouie sera représentée à cet événement par des responsables politiques, d’élus, de diverses ONG diverses, d’organisations nationales de femmes et de jeunes, ainsi que d’universitaires. Des militants sahraouis des droit de l’homme seront également présents à ce rendez-vous « pour témoigner des violations multiples, massives et répétées des droits de l’homme perpétrées par le régime marocain qui occupe et colonise le Sahara occidental ». 

L’Algérie sera représentée à cet événement par une délégation composée de membres du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), d’organisations et d’ONG nationales ainsi que des délégués du corps enseignant universitaire. Au menu de cette conférence, une vingtaine d’interventions qui porteront sur différents thèmes relatifs au conflit du Sahara occidental. 

Cette manifestation internationale comprendra, en outre, des travaux en ateliers sous différents thèmes, dont « Le cheminement de la solution pacifique pour la décolonisation du Sahara occidental », « L’Afrique et la décolonisation du Sahara occidental », »

“Les problématiques des violations des droits de l’homme, du mur de séparation et la spoliation des ressources naturelles du Sahara occidental ». L’avenir du Maghreb Arabe, la sécurité au Sahel et la décolonisation du Sahara occidental, et L’université de Tifariti et le rôle du réseau international des universités dans la solidarité avec la lutte du peuple sahraoui seront également au menu de ces ateliers.

Des universitaires algériens prendront part à ces ateliers, avec le professeur Smail Debeche qui abordera le thème, « La décolonisation du Sahara occidental, un facteur majeur pour la réalisation de l’Union du Maghreb Arabe », et le professeur Belkacem Iratni qui traitera du thème, « Le Sahara occidental : source et force de stabilité et de sécurité dans le Sahel ». 

Au terme de ses travaux, cette conférence sera sanctionnée par « une déclaration finale relative à la nature du conflit du Sahara occidental, aux responsabilités évidentes qui échoient de façon claire à l’Espagne, à l’ONU et à l’Union africaine, dénonçant la complicité criminelle de certains Etats avec le Maroc dans son entreprise de colonisation ». 

Cette déclaration devra, également, confirmer la solidarité et le soutien inconditionnel à l’endroit du peuple sahraoui dans son combat légitime pour l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination, à la liberté, à la souveraineté et à l’indépendance. Le Nigeria ne ménagera aucun effort pour le respect du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui.

Par ailleurs, le Nigeria ne ménagera aucun effort en vue d’assurer le respect du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à la liberté, a affirmé le nouveau président nigérian Muhammadu Buhari, a rapporté avant-hier l’agence de presse sahraouie SPS. 

Le président nigérian qui recevait le Premier ministre sahraoui, Abdelkader Taleb Oumar à Abuja, a souligné que « le Nigeria à travers son histoire de soutien aux peuples et mouvements de libération en Afrique, ne ménagera aucun effort en vue d’assurer le respect du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et de la liberté ». 

Il a également appelé au parachèvement du processus de décolonisation au Sahara occidental à travers l’organisation d’un référendum libre permettant au peuple sahraoui d’exercer librement son droit à l’autodétermination.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email