-- -- -- / -- -- --
Monde

La DCA abat un drone saoudien à Hajjah

La DCA abat un drone saoudien à Hajjah

La DCA de l’armée yéménite et des forces populaires d’Ansarullah a abattu dimanche matin un drone saoudien à la frontière. Le drone survolait la région de Midi, dans la province de Hajjah (ouest) quand il a été visé par un tir de la DCA yéménite, a expliqué une source militaire citée par la chaine yéménite AlMasirah.

Il s’agit du deuxième drone de la coalition abattu par les forces yéménites dans cette région depuis le 29 avril 2017. Les forces yéménites ont pour leur part avorté une tentative d’infiltration des mercenaires de la coalition vers la base militaire al-Hadid dans la région de Dhaleh.

Les combats s’intensifient dans la province saoudienne de Najran où les snipers de l’armée yéménite et d’Ansarallah ont visé deux militaires saoudiens. Et puis, à Taëz, les forces yéménites ont réussi samedi à éliminer l’un des commandants des mercenaires de Hadi, président démissionnaire réfugié en Arabie.

Il s’agit de Hossein Mohamad Abdellah al Mansour qui a été abattu à Mokha, port stratégique, non loin du détroit de Bab el-Mandeb. Des forces yéménites ont aussi pris pour cible de leurs roquettes le rassemblement des mercenaires retranchés dans l’est de la localité de Yakhtal à Mokha. Yakhtal a été, à deux reprises, bombardée par les chasseurs saoudiens.

Depuis deux mois les mercenaires pro-Hadi et à la solde de Riyad tentent de s’emparer de Mokha, sans succès et ce, malgré l’aide militaire directe des Américains et des Israéliens. La politique yéménite de l’administration Trump consiste à s’ingérer militairement au Yémen et le port d’al-Hodeida constitue la cible privilégiée.

Il s’agit du dernier port du sud du Yémen que les forces yéménites contrôlent toujours et qui relie la population au monde extérieur. 

La famine menace 17 millions de Yéménites, victimes depuis 2015 d’une campagne militaire d’envergure saoudo-US qui a fait plus de 12000 morts. Cette guerre où s’embourbe désormais Riyad ne lui a apporté rien sur le plan stratégique.

Victoires illusoires de ben Salman

Par ailleurs, en réaction aux récentes déclarations du vice-prince héritier saoudien, selon lesquelles l’axe de l’agression contre le Yémen aurait remporté la victoire, un haut membre du Congrès général du peuple a qualifié cette victoire d’illusion du prince saoudien.

« Après deux années de défaites militaires et économiques, il est honteux et ridicule d’entendre le vice-prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane, parler de ses victoires illusoires sur le Yémen », a déclaré Fares al-Salihi, un haut membre du Congrès général du peuple, dirigé par l’ancien président Ali Abdallah Saleh. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email