-- -- -- / -- -- --
Monde

La Croix rouge internationale accuse la coalition de massacre d’enfants

La Croix rouge internationale accuse la coalition de massacre d’enfants

Quarante civils ont été tués et 60 autres blessés, dont une majorité d’enfants, suite à une frappe saoudo-US visant la ville de Dahyane, dans la province de Saada.

La plupart des victimes sont des élèves qui étaient à bord d’un camion qui circulait dans un marché, lorsqu’il a été bombardé par l’aviation saoudienne, a rapporté le correspondant d’AlMasirah. Cette information a été confirmée par la Croix Rouge. « Après une attaque ce matin contre un bus transportant des enfants sur un marché de Dahyan dans le nord de Saada, un hôpital soutenu par le CICR a reçu des dizaines de morts et de blessés », a indiqué l’organisation sur Twitter, sans préciser la nature de l’attaque. « Selon le droit humanitaire international, les civils doivent être protégés durant les conflits », a ajouté le CICR. De son côté, la représentante au Yémen de l’Unicef, l’agence des Nations unies pour l’enfance, Meritxell Relano, s’est dite « préoccupée par les premières informations faisant état d’enfants tués à Saada ». « Nos équipes sont en train de vérifier le nombre de personnes tuées et de blessés. Les enfants ne doivent pas être pris pour cible », a-t-elle ajouté dans un tweet. Mercredi, 18 civils ont également été tués par des raids de la coalition visant les camps des bédouins dans la région d’Amchiya, à Omrane.

Frappe balistique à Jizane

Entre-temps, l’unité balistique de l’armée yéménite et d’Ansarullah a tiré, dans la nuit de mercredi à jeudi, un missile de type Badr-1 contre la cité industrielle de la province de Jizane dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite. Lors de cette frappe, un Saoudien a été tué et 11 autres ont été blessées, a rapporté la chaine qatarie Al-Jazeera citant l’agence de presse officielle saoudienne SPA. La coalition dirigée par Riyad a prétendu que ce sont les éclats du missile yéménite abattu qui auraient fait des victimes dans cette cité industrielle. Les médias saoudiens ont confirmé l’attaque de mercredi soir, prétendant que le système saoudien de défense antiaérienne avait réussi à intercepter le missile yéménite. C’est la deuxième fois que la cité industrielle de Jizane est touchée par des missiles yéménites. La première attaque remonte au 6 juillet dernier.

Ansarullah met en garde Israël et les USA

Pour sa part, le ministre yéménite de l’Information, Abdel Salam Mohammad Ali Jaber, a mis en garde les Etats-Unis et Israël contre tout aventurisme politique qui pourrait porter atteinte à la souveraineté du Yémen sur ses eaux territoriales. Le ministre du gouvernement de Salut national a également souligné que les forces de la marine yéménite étaient en état d’alerte maximale pour riposter à toute menace éventuelle de l’ennemi en mer Rouge. Il a affirmé que le développement des capacités défensives de la marine et de l’armée de l’air du Yémen ne menaçait en rien les intérêts des pays qui respectaient la souveraineté territoriale du Yémen et son droit à l’auto-défense. Le ministre yéménite a par ailleurs qualifié de ridicules les récentes allégations du Premier ministre israélien

Benjamin Netanyahu sur la sécurité des eaux de la mer Rouge et la domination par ‘Israël’ du détroit de Bab al-Mandeb.

« L’image d’un Israël, en tant que puissance militaire invincible, que les médias israéliens essaient de suggérer aux Arabes a changé. La vérité est qu’Israël est plus faible qu’on ne le croit. Nous croyons qu’Israël est encore plus faible qu’une toile d’araignée », a-t-il indiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email