-- -- -- / -- -- --
Algérie-Chine

La CRCC livre la 3e section de la pénétrante de Béjaïa

La CRCC livre la 3e section de la pénétrante de Béjaïa

Le tronçon de la troisième section de la pénétrante de Béjaïa a été achevé ce lundi 30 novembre par le constructeur  chinois  CRCCI (China Railway Construction Corporation International) dont les travaux ont été confiés à sa filiale  CRCC 12 (China Railway 12th Bureau Group). C’est ce qu’a fait savoir au Jeune Indépendant la compagnie chinoise.
La cérémonie de livraison a eue lieu en présence du wali de de Béjaïa Ahmed Maabed, le directeur par intérim du Bureau des travaux publics de la wilaya Mohamed Hardi ainsi que les dirigeants du CRCC.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le wali a évoqué les difficultés  surmontées  par CRCC, pour concrétiser ce projet notamment les conditions géologiques compliquées.
“Le projet a été largement  soutenu et médiatisé depuis son lancement  et a bénéficié d’une attention prioritaire de la part du gouvernement”, a-t-il souligné.
De son côté, M.Hardi a mis en exergue la qualité du projet qui, selon lui, démontre pleinement l’étendu du savoir faire de CRCC.

Ce tronçon, qui démarre du port Béjaïa reliant l’autoroute Est-Ouest au sud, en traversant cinq villes, sur une longueur totale de 100 kilomètres, constitue un grand projet d’ingénierie lancé dans le cadre d’une coopération “mutuellement avantageuse entre les gouvernements chinois et algérien”, a indiqué CRCC.  La livraison de ce tronçon routier de 10 km,  greffé à l’autoroute Est-Ouest aussi, relie principalement deux villes importantes d’Amizour et de Sidi Aich dans la même wilaya.

La CRCC

Un tronçon qui désengorgera la capitale de la Soummam

” Il s’agit d’un nouveau jalon du projet de la pénétrante Béjaia et faisant suite au creusement de l’accès   gauche du Tunnel Sidi Aich effectué le 28 juin dernier qui permettra de résoudre efficacement les embouteillages vécus auparavant entre les deux villes”, précise CRCC.
Une fois achevé, le projet permettra à près de 900 000 habitants d’économiser près de deux heures de trajet vers la capitale Alger, ce qui donnera lieu à plus de fluidité dans le trafic et favorisera le développement économique le long de la route.
“Près de 1,2 kilomètres de la section de plages fluviales reposent sur des fondations en sol meuble, à faible résistance et à forte compression et avec un tassement de la plate-forme de près de 30 cm et nous avons résolu le problème de tassement en substitution et pré-chargement”, a a déclaré au Jeune Indépendant le directeur adjoint du projet, Xiao Xuewang.
Afin de surmonter les contraintes induites par la technicité du projet, l’impact de l’épidémie du coronavirus notamment les restrictions sur l’importation de matières premières et le retour en Algérie des ouvriers chinois, la CRCC a dû compter sur ses ressources limitées tout en ayant recours aux employés algériens pour livrer le projet dans les délais.
Le 16 novembre dernier, une section de la pénétrante autoroutière de Béjaïa a été ouverte aux usagers.
Ce projet d’autoroute lancé en 2013 doit faciliter la vie des 900.000 habitants de la région. Ainsi, il ne faudra désormais plus que deux heures pour se rendre à Alger, la capitale, soit moitié moins qu’auparavant.

Il est à noter que depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus, la CRCC a créé un groupe de lutte contre le COVID-19 et qu’aucun cas d’infection n’a été signalé à ce jour dans ses rangs, tant au sein des employés algériens que chinois.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email