-- -- -- / -- -- --
Nationale

La courbe du trafic de cannabis grimpe à Alger

La courbe du trafic de cannabis grimpe à Alger

Durant février passé, les policiers algérois ont saisi 12 kg de drogue, et en mars 55 kg de cannabis ont été récupérés dans différentes opérations, ce qui dénote la hausse de plus en plus du trafic de kif dans l’Algérois. Il en est aussi du nombre des arrestations.

Depuis le début de l’année en cours, et en quelques mois seulement, plus de deux quintaux de cannabis ont été saisis par les services de sécurité, suite aux nombreuses perquisitions des domiciles, exécutées à partir des centaines de renseignements parvenus aux brigades anti-stups.

Les saisies de drogues ont concerné aussi la cocaïne héroïne et psychotropes, ce genre de stups est de plus en plus consommé par les jeunes algérois. En parallèle à ces actions, les forces de sécurité, police et gendarmerie, ont procédé à l’arrestation de plus de 2000 personnes impliquées dans la consommation et le trafic de cannabis.

 Au mois de mars, les policiers ont traité 679 affaires impliquant 783 personnes, ce qui s’est soldé par la saisie de 55. 068 kg de résine de cannabis, 6.3 grammes de l’héroïne, et 4 grammes de cocaïne, ainsi que 11364 comprimés psychotropes.

En février, plus de 700 personnes impliquées dans le trafic de cannabis ont été interpellées, suite à des opérations menées par les brigadiers anti-stups de la Sûreté d’Alger, et ce dans le cadre de 564 affaires traitées durant la même période. Selon la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté d’Alger, au même mois, plus de 12 kg de cannabis ont été saisis, ainsi qu’une quantité de cocaïne et d’héroïne, et surtout les psychotropes dont d’importantes quantités ont été saisies par la même occasion.

Ceci dit, le trafic de cannabis est en constante augmentation du fait de la situation, tendue, qui prévaut au niveau des frontières ouest et sud-ouest où les grosses quantités de cannabis arrivent à se faufiler malgré les dispositifs sécuritaires.

Le réseau d’Alger-centre et les plaquettes de cannabis

Le trafic de drogue s’est amplifié à Alger et ses environs. Il est en constante augmentation malgré l’étau resserré contre les narcotrafiquants.

La récente prise est un signe fort du retour du grand trafic de drogue dans les banlieues. D’après l’affaire qui vient d’être diligentée par les éléments de la police judiciaire (PJ) d’Alger. Cinq présumés trafiquants ont été arrêtés, 2 670 comprimés de psychotropes et 500 grammes de drogue ont été saisis suite à une enquête.

Le réseau démantelé était en activité dans les quartiers d’Alger-centre où les cinq présumés vendaient de la drogue et des psychotropes aux jeunes et ados-consommateurs, contre des prix exorbitants. Suite à des informations fournies par des dealers faisant état de la présence d’un dangereux fournisseur de cannabis dans un quartier du centre d’Alger, les éléments de la police judiciaire (PJ) ont suivi ledit grossiste de drogue et les enquêteurs de la PJ ont, localisé le suspect après son identification.

La surveillance dudit suspect leur a pris 72 heures. L’arrestation du présumé fournisseur de drogue accompagné de son complice a permis aux policiers de récupérer 57 grammes de cannabis et 16 comprimés de psychotropes de marque Rivotril 2 mg. Emmenés au siège de la Division centre, ils ont été livrés à un interrogatoire et ont avoué leur forfait.

Ceci dit, les éléments de la PJ ont lancé une deuxième procédure, la perquisition des domiciles des deux dealers suite au feu vert donné par le procureur de la République. En effet, les deux perquisitions exécutées à Alger se sont soldées par la découverte de 5 plaquettes de cannabis pour un poids total de 445 grammes de kif traité et 2 654 unités de psychotropes.

« Il s’agit de l’une des plus importantes opérations menées depuis le début de l’année. », disent les policiers enquêteurs. Poursuivant leurs investigations, les policiers ont également procédé à l’arrestation de trois autres acolytes du réseau. Ces derniers, tous des jeunes ont été interpellés pour appartenance à un réseau de trafic de drogue et cannabis. Les cinq présumés trafiquants, natifs d’Alger centre, ont été écroués, a indiqué la sûreté d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email