-- -- -- / -- -- --
Nationale

La conservatrice des forêts remplacée

La conservatrice des forêts remplacée

Suite à l’article intitulé « Colère des agents de la conservation des forêts » de la wilaya de Tipasa paru dans notre édition n° 5174 du 18 mai 2015, la direction des forêts du ministère de l’Environnement a limogé la directrice de la conservation des forêts, a-t-on appris auprès de la direction. Un nouveau conservateur a été installé dans l’après-midi de mercredi dernier à tête de la conservation des forêts de la wilaya de Tipasa, en remplacement de Achour Khadra.

Mme Achour a été installée à la tête de la conservation des forêts de la wilaya de Tipasa le 3 juin 2014. Le directeur général, Mohamed Seghir Noual, accompagné de l’inspecteur général des forêts, s’est rendu au siège de la wilaya de Tipasa afin de procéder au changement et d’installer le nouveau conservateur, Mahfoudh Boudina.

Ce changement intervient suite à une série de rapports et de lettres rédigés à son encontre par les chefs de districts d’abord et aussi à une démission collective des responsables en plus d’une grève.

Lundi dernier, les travailleurs de la conservation ont tenu un sit-in devant le siège de la wilaya, réclamant le départ de la directrice.
Selon des proches du département ministériel de tutelle, il semblerait que parmi les protestataires quatre d’entre eux ont été mutés, deux au siège de la direction générale et deux remis à la disposition de la conservation de la wilaya de Blida. Selon notre source, le cabinet du ministre n’a pas apprécié ces mutations au moment de cette crise.

Aussi cette sanction a eu lieu après les nombreux mouvements de protestation tenus par les forestiers tous grades confondus.

Selon un cadre de la direction générale des forêts, avant son départ, Mme Achour Khadra, ex-conservatrice de la wilaya, a été reçue par l’inspection générale. Les fonctionnaires de la conservation des forêts des 28 communes de la wilaya de Tipasa avaient dénoncé la dégradation des conditions de travail dans une lettre adressée à leur direction.

Dans ce texte, dont le Jeune Indépendant avait reçu une copie, les protestataires affirmaient que la mauvaise gestion a conduit à l’exacerbation de la situation du secteur des forêts.
« Conscients de la gravité de la situation », ils réclamaient l’intervention des autorités y compris le ministère, pour y remédier car, estimaient-ils, « elle pénalise le programme de la conservation des forêts dans toute la wilaya ». Les protestataires soulignaient, dans ce texte, que « la lenteur dans le traitement de cette situation, en dépit des rapports transmis à la tutelle par plusieurs inspections », les a poussés à engager une action de protestation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email