-- -- -- / -- -- --
Nationale

La conservation des forêts a honoré ses retraités

La conservation des forêts a honoré ses retraités

La conservation des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou a mis à profit, hier, la manifestation qu’elle a organisée à la place de l’ex-Mairie, à l’occasion de la journée de l’arbre, pour honorer ses retraités.

Cette cérémonie des plus chaleureuses et à laquelle étaient présentes les autorités civiles de la wilaya de Tizi-Ouzou, à l’instar du secrétaire général de la wilaya, le directeur de la protection civile, le directeur des travaux publics, le directeur de l’environnement et tant d’autres amis de la nature, s’est déroulée au siège du Musée de la ville de Tizi-Ouzou.

Quant au geste de reconnaissance envers ces personnes ayant assuré de longues années de bons et loyaux services à la conservation forestière, il a été traduit par la remise de cadeaux et une collation aux personnalités présentes. S’agissant des faits ayant trait directement à la fête de l’arbre, ils sont aussi nombreux et variés. En effet, le public, très nombreux, a pu découvrir la faune et la flore du bassin méditerranéen, notamment celles vivants dans le parc du Djurdjura, des informations sur la situation de nos forêts et des conseils quant à leur préservation.

La conservation des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui est dirigée avec grandes compétences par M. Moussa Tabti, a refusé de faire dans le folklorique. En effet, le Conservateur des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou et ses collaborateurs ont saisi cette journée dite « journée internationale de l’arbre » pour avertir le public à travers une documentation de type « prospectus » que notre patrimoine forestier est menacé.

Dans ce prospectus intitulé « Attention notre patrimoine est menacé », il y est écrit que « sur une surface totale de la wilaya qui est de 295 000 ha, le patrimoine forestier occupe II2 000 ha dont 47 000 ha de forêts et 67 000 ha de maquis, soit un taux de boisement de 38 %. Ces richesses naturelles peuvent être la proie des flammes. Ces espaces subissent chaque année des centaines de foyers d’incendies. La quasi-totalité des feux naît aux abords des voies de circulation, des habitations et des décharges sauvages non contrôlées ». 

Dans ce même document, ses rédacteurs prodiguent aussi des conseils aux lecteurs sur la façon de se conduire en forêt et comment se comporter en cas où on est témoin d’un départ de feu. Notons également que la conservation des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou a célébré cette fête avec le concours de plusieurs de ses partenaires à l’instar de la direction de l’environnement, la direction de la formation professionnelle, des entreprises de production d’huile et de miel, l’institut agricole de Tizi-Ouzou etc. En dernier, il y a lieu de relever que les services des forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou ont distribué au public le calendrier agraire berbère.

Ce calendrier en question comporte des appellations en berbère et est divisé en semaines et en jours. Chaque semaine ou chaque période – certaines périodes ne comportent qu’une seule journée – est indiqué pour une activité agraire bien déterminée. Il faut reconnaître cependant que de nos jours, le calendrier agraire berbère est très peu, voire pas du tout utilisé. En d’autres termes, son utilité n’est que de l’ordre historique et culturel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email