-- -- -- / -- -- --
Nationale

La communication opérationnelle : L’ANP en mode marketing

La communication opérationnelle : L’ANP en mode marketing

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), présidera aujourd’hui au Cercle national de l’Armée de Beni Messous la journée d’étude sur la communication opérationnelle dans l’ANP.

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la stratégie de communication adoptée par le Haut Commandement de l’ANP, dans le contexte de l’adaptation continue avec les développements des technologies de l’information et de la communication. Depuis quelques années, l’ANP communique avec son environnement immédiat et surtout avec la presse nationale avec laquelle elle entretient une relation étroite.

Dans son combat contre le terrorisme et le crime organisé, les communiqués du MDN sont généralement transmis à l’heure aux médias, ce qui ne se faisait pas auparavant pour des raisons sécuritaires. Aujourd’hui, la donne a changé et la presse est devenue plus qu’un outil, un partenaire sérieux.

La hiérarchie militaire a en effet compris l’extrême importance d’un vrai partenariat avec les médias et c’est tout naturellement qu’elle s’est ouverte à elle depuis le début des années 2010. Cette journée d’étude sur la communication opérationnelle marquera tout naturellement le début d’une nouvelle stratégie à l’endroit des médias et des partenaires de l’ANP qui veut moderniser son action et rendre plus vendable son image de marque.

Après la professionnalisation qui se poursuit depuis une décennie, l’ANP se veut dans l’objectif de se moderniser et de se mettre aux standards internationaux en la matière.

Ce changement, combien difficile en raison de la nature même de l’Armée nationale, a été rendu nécessaire par les mutations géostratégiques et géopolitiques mondiales avec la chute du mur de Berlin en 1989 et la fin de la guerre froide.

Ce tournant dans la vie des nations a eu des impacts divers et variés sur l’ensemble des éléments constitutifs des Etats, et les armées en sont les plus touchées.

Des réformes ont été engagées depuis quelques années qui ont pour effet de changer considérablement les objectifs et les missions premières de l’ANP.

En mars 2011, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé la réforme du service militaire. Dès lors, les hommes âgés de plus de 30 ans étaient exemptés de cette obligation et pouvaient aisément se faire régulariser. Cette mesure est intervenue un mois après la levée de l’état d’urgence, instauré 19 ans plus tôt.

lle s’inscrit aussi dans le contexte de réformes politiques et sociales lancées dans la foulée des événements appelés communément « printemps arabe « .

En juin 2012, le gouvernement avait décrété une augmentation de 40% de la solde des personnels militaires, avec effet rétroactif sur trois ans. En novembre de la même année, le ministre en charge des Relations avec le Parlement annonçait une réévaluation des retraites des militaires.

Dans la foulée, en juillet 2012, une révision de l’organisation de la défense territoriale a été décidée. Elle consiste en la création de deux nouvelles régions militaires, l’une associée à la 4e région (Ouargla) et l’autre à la 6e région (Tamanrasset) et qui abrite le Comité d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC).

Leurs missions principales comportent le contrôle des frontières grâce à un système de surveillance électronique et la sécurisation des champs gaziers et pétroliers sous commandements autonomes.

En juillet 2013, les autorités militaires ont décidé la création d’une 7e région militaire dont le quartier général sera établi dans la ville d’Illizi, afin de mettre en place un maillage plus fin du territoire saharien.

Depuis 2011, l’Algérie a positionné 7 000 gendarmes des GGF (Groupements de gardes-frontières) sur la frontière avec la Libye. En 2012, sur les frontières libyenne, malienne et nigérienne, 30 nouvelles bases de la gendarmerie avaient été installées, ainsi qu’une base aérienne dont la fonction était de permettre une couverture plus efficace des zones désertiques transfrontalières.

Il convient de souligner que les liens étroits établis par l’ANP avec les forces armées de pays européens et américains, ainsi que les exercices conjoints avec l’OTAN depuis les années 2000, ont fini par remodeler la conception de l’action militaire en vigueur en Algérie.

Aujourd’hui encore, la professionnalisation de l’ANP poursuit son bonhomme de chemin. Le choix de professionnaliser l’armée, prôné par le chef de l’Etat dès le début de son premier mandat, donne tout son sens et sa raison d’être, avec les récents évènements qui ont émaillé la région.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email