-- -- -- / -- -- --
Nationale

La commission électorale installée

La commission électorale installée

Le FFS tentera, lors de la prochaine campagne électorale, de faire sienne cette affirmation : faire de chacun des espaces conquis un instrument effectif au service de la lutte pour la démocratie et de l’Etat droit.

Le FFS a convoqué pour demain une session extraordinaire de son Conseil national avec pour ordre du jour deux pointsà savoir l’analyse de la situation politique et la stratégie électorale à adopter lors des prochaines élections législatives.

Selon une source interne, cette rencontre verra l’installation de la commission nationale des élections à laquelle reviendra la délicate tâche de statuer sur les candidats aux législatives. Quatre (4) membres du présidium feront partie de cette commission stratégique à l’image de Mohand Arezki Chérifi, Ali Laskri, Karim Baloul et Abdelmalek Bouchafâa en tant que premier responsable du parti.

Le FFS a tenu le mois passé une rencontre avec les élus à Zemmouri où il a exposé, à travers une communication intitulée « stratégie et les perspectives politiques » présentée par Aziz Baloul au nom de l’Instance Présidentielle lors de la conférence des élus, les grandes lignes de cette stratégie. Selon le conférencier, c’est la stratégie politique qui détermine la stratégie électorale. Celle-ci repose sur la citoyenneté effective, l’Etat de droit et la démocratie qui consiste à « utiliser tous les moyens qu’offre l’analyse politique à l’action politique ».

Et cette démarche justifie, selon le FFS, sa participation aux élections législatives qui est d’abord « un choix politique » qui s’opère au terme d’une analyse politique : « Notre participation ne peut et ne doit être que la conquête d’espaces de lutte que nous nous engageons à mener au nom de la population au sein des assemblées élues » avance-t-on comme argument principal.

La campagne électorale que mènera le parti repose sur des slogans déjà connus tels que « Pour une Algérie libre et heureuse », « Pour le droit d’avoir des droits », « Pour le dialogue et la réconciliation» , « Pour l’établissement d’un contrat national » et « Pour la reconstruction du consensus national ».

Enfin à l’adresse des futurs candidats qui seront choisis, le parti recommande de « continuer à s’engageret à mener la campagne avec les instruments que lui confèrent la loi et son mandat populaire à l’intérieur des institutions, le combat politique qu’il mène en tant que militant au sein de la société ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email