-- -- -- / -- -- --
Nationale

La CNR exclut le retour à la retraite anticipée

La CNR exclut le retour à la retraite anticipée

Le Directeur général de la Caisse nationale de retraite, Slimane Mellouka a exclu le retour au système de retraite anticipée, soulignant que le déficit commercial de la caisse avait poussé à la prolongation de l’âge de la retraite à 65 ans. Le DG de la CNR a indiqué que les dernières revalorisations des retraites décidées par le gouvernement ont coûté à la Caisse 40 milliards de dinars.

S’exprimant sur les ondes de la chaine 1 de la radio nationale, M. Mellouka a tenu à apporter des clarifications concernant le système de retraite sur lesquels il y avait, selon lui, une certaine confusion. M. Mellouka a affirmé que le déficit commercial qu’a enregistré la caisse avait poussé à la prolongation de l’âge de la retraite à 65 ans. Il a exclu dans ce contexte, toute possibilité du retour au système de la retraite anticipée. « La retraite proportionnelle ou sans conditions d’âge est intervenue en 1997 dans des circonstances exceptionnelles. Alors, le retour à ce système est totalement écarté », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le DG de la CNR a rappelé que le décret exécutif publié au Journal officiel du 6 mai 2020, signé par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et qui met en application les dispositions de l’article 6 de la loi du 2 juillet 1983, modifiée et complétée, relative à la retraite, fixe les modalités qui permettent aux travailleurs et aux travailleuses qui le souhaitent, de poursuivre leur activité au-delà de l’âge légal de la retraite de 60 ans, dans la limite de 5 ans, c’est-à-dire jusqu’à l’âge de 65 ans. Le travailleur ou la travailleuse ayant opté pour la poursuite de son activité après l’âge légal de la retraite doit formuler une demande écrite, datée et signée par ses soins, déposée auprès de l’organisme employeur, au moins, 3 mois avant l’âge légal de départ à la retraite. Le travailleur ou la travailleuse concerné peut transmettre sa demande de poursuite de l’activité à l’organisme employeur, le cas échéant, par tous les moyens y compris par lettre recommandée avec accusé de réception.

Slimane Mellouka a également évoqué les augmentations des pensions de retraite à compter du 1er mai 2020. La revalorisation des pensions et allocations de retraite au titre de l’année 2020, est fixée à des taux oscillant entre 2 et 7% en fonction de leurs montants et entrera en application en juin 2020 avec effet rétroactif à compter du 1er mai 2020. M. Mellouka a expliqué que l’augmentation est de 3% pour les pensions et les allocations supérieures à 50 000 dinars et égales à 80 000 dinars et de 2% pour les pensions et les allocations supérieures à 80 000 dinars et 1% pour ceux dont les pensions dépassent 100 000 dinars.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email