-- -- -- / -- -- --
Nationale

La CNAS contribue avec 50 milliards de DA à l’emprunt obligataire

La CNAS contribue avec 50 milliards de DA à l’emprunt obligataire

Les 23 000 employés de la Caisse nationale d’assurances sociales (CNAS) comptent contribuer avec une partie de leur salaire à l’opération de l’emprunt obligataire pour le soutien à l’investissement, lancé par le gouvernement en avril dernier, selon le directeur général de la CNAS Hassen Tidjani Hadam.

« Avec l’aval de ses employés, la CNAS a décidé de placer 50 milliards de dinars dans l’emprunt obligataire en leur retirant une partie de leur salaire », a-t-il annoncé hier lors d’une conférence de presse au forum du quotidien El Mouadjahd. L’hôte du forum a assuré par ailleurs que son établissement est financièrement équilibré, et œuvre à améliorer ses prestations. Il a ajouté dans ce contexte que la Cnas, à travers ses 49 agences et 826 structures de payement prend en charge l’ensemble des risques et des congés couverts par le système des assurances à savoir , la maladie , la maternité ,l’invalidité, à travers la couverture des soins de santé et l’allocation de ressources en remplacement des revenus perdus en raison d’invalidité, de décès ou d’accident du travail et de maladie professionnelle .En matière de soins de santé, il a assuré que l’essentiel est réalisé par la prise en charge intégrale dans le cadre de la convention avec les officines privées et publiques. « Cette prise en charge des soins de santé est aussi assurée par l’élargissement du dispositif du tiers payant aux cliniques spécialisées en cardio-vasculaire et en hémodialyse », a-t-il annoncé.

En matière de recouvrement des cotisations, volet qui revêt une importance particulière pour la préservation et la pérennité du système et auquel la Cnas accorde toute l’attention requise, Tidjani a indiqué que cet objectif de la Cnas a été consacré par l’adoption, dans la loi de finances complémentaire 2015, de mesures incitatives exceptionnelles en direction des employeurs pour le règlement de leurs cotisations de sécurité sociale et la formalisation de leur situation administrative vis-à-vis de la Cnas. Parmi ces mesures incitatives, le premier responsable de la Caisse a cité, à titre d’exemple, l’annulation des majorations et pénalités de retard pour 141 166 employeurs qui se sont acquittés de la totalité de leurs dettes vis-à-vis de la Cnas, ainsi que l’affiliation volontaire pour plus de 16 280 personnes activant dans la sphère de l’économie informelle. « Ces mesures se sont répercutées de manière positive sur le niveau des recettes, qui a augmenté de 7 % par rapport a l’année 2014 et 11 % par rapport à 2013 », a-t-il souligné. Concernant le bilan du premier semestre 2016, il a indiqué que les recettes ont augmenté de 10 % par rapport à celles enregistrées à la même période de 2015.

En outre, Tidjani a mis en relief les perspectives de la Cnas pour assurer sa pérennité, citant entre autres, l’utilisation des TIC dans le processus de payement des cotisations de sécurité sociale. Il a rappelé dans ce contexte une série de mesures tendant au renforcement du contrôle notamment en matière des arrêts de travail, afin d’éliminer toute velléité de recours aux arrêts de travail de complaisance. Ces mesures consistent, selon l’orateur, à la soumission systématique au contrôle médical de tous les arrêts de travail déposés, quelle que soit leur durée, et au renforcement des contrôles administratifs à domicile pour s’assurer du respect des malades de leurs obligations telles que fixées par la réglementation en vigueur.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email