-- -- -- / -- -- --
Algérie-Chine

La Chine et le reste du monde, liés par le même destin, réaliseront un développement commun sous la nouvelle ère

La Chine et le reste du monde, liés par le même destin, réaliseront un développement commun sous la nouvelle ère

Du 16 au 22 octobre 2022, le XXe Congrès du Parti communiste chinois (PCC) s’est tenu avec succès à Beijing. C’est un congrès extrêmement important qui a lieu au moment critique où la Chine s’engage dans la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et s’achemine vers la réalisation de l’objectif du deuxième centenaire.

Qian Jin

Les délégués participants au Congrès ont élu le nouveau Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping en son centre et ont ainsi identifié le leader du nouveau voyage de la Chine. Le Congrès a fixé l’orientation du développement du PCC et de la Chine pour les années à venir.

En dressant un bilan complet des grandes réalisations et de les expériences historiques du développement de la Chine au cours de la dernière décennie, les participants au Congrès ont été unanimes à souligner que la Chine a connu trois événements majeurs d’une grande portée nationale et internationale.

Premièrement, le PCC a fêté son centenaire. Le PCC est passé d’une cinquantaine de membres lors de sa création en 1921 à plus de 95 millions de membres en 2021, et il est devenu le premier grand parti au pouvoir dans le monde avec une influence mondiale considérable. Avec la direction du PCC, la nation chinoise a réalisé un grand bond, passant d’une nation qui s’est relevée, à une nation riche, puis à une nation puissante au cours des 100 ans écoulés.

Depuis cent ans, le PCC a également œuvré aux progrès de l’humanité et à l’harmonie dans le monde. Le PCC a entretenu différentes formes de contacts avec les partis politiques de différents pays, partagé avec eux les expériences de gestion du parti et de gouvernance d’État, et amélioré ensemble la capacité de gouvernance.

Une direction du PCC tournée vers le modernisme

Le PCC et les partis politiques des autres pays se sont engagés à réaliser le bonheur de leurs propres peuples et se sont félicités mutuellement pour leurs progrès vers le bonheur. Le PCC promeut la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et est ainsi devenu une force majeure pour le progrès humain.

Deuxièmement, le socialisme à la chinoise est entré dans la nouvelle ère. Le socialisme à la chinoise a progressé sans cesse en matière de voie, de théorie, de système et de culture. Le PCC a réussi à trouver un autre chemin vers la modernisation non pas par guerre, par colonisation ou par pillage à l’égard des autres nations après que les puissances capitalistes ont achevé leurs modernisations, ce qui a permis d’offrir un choix tout nouveau aux nations désireuses d’accélérer leur développement en toute indépendance.

Face aux changements inédits du monde depuis un siècle, à la pandémie de COVID-19 et à d’autres défis, la Chine a connu une série de réalisations majeures. Le PIB chinois représente 18,5 % de l’économie mondiale en 2021, ce qui a permis à la Chine de préserver solidement sa deuxième place au monde. La valeur ajoutée réalisée par l’industrie manufacturière et le volume des réserves de devises se sont classés tous les deux à la première place du monde.

La sécurité alimentaire et énergétique de plus de 1,4 milliard de personnes est effectivement garantie.

La Chine a réalisé des percées dans le domaine des technologies clés telles que le vol spatial habité, les nouvelles technologies énergétiques, l’avion gros-porteur et la biomédecine. L’initiative « Ceinture et Route » et d’autres biens communs proposés par la Chine ont permis d’accroître continuellement la force motrice du développement mondial.

Annuellement, la Chine contribue en moyenne à hauteur de plus de 30% à la croissance de l’économie mondiale, apportant ainsi des énergies positives considérables à la cause de la paix et du développement dans le monde.

Troisièmement, la Chine a accompli la tâche historique qui consiste à éradiquer la pauvreté et à réaliser l’objectif du premier centenaire, soit le parachèvement de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance.

La Chine a remporté la victoire de la bataille décisive contre la pauvreté qui est la plus grande de l’histoire de l’humanité, en sortant depuis 2012 près de 100 millions de ruraux démunis de la pauvreté, mettant ainsi un terme historique à la pauvreté absolue qui préoccupe la nation chinoise depuis des milliers d’années.

La Chine a ainsi atteint l’objectif de réduction de la pauvreté du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies avec 10 ans d’avance, contribuant à plus de 70% de la réduction de la pauvreté dans le monde.

Durant les 10 dernières années, la Chine a parachevé l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et l’établissement du plus grand système du monde en matière de protection sociale, avec un taux d’urbanisation de plus de 60 %.

La Chine compte le plus grand groupe de personnes à revenu moyen au monde qui dépasse les 400 millions de personnes, ce qui a contribué à la réalisation de l’objectif du centenaire de la fondation du PCC et fournira aussi les bases économiques et la confiance nécessaires pour atteindre l’objectif du centenaire de la fondation du pays en 2049.

Selon le Fonds monétaire international, la Chine a presque doublé le nombre de personnes dans le monde dont le PIB par habitant est supérieur à 10 000 dollars américains par la construction de la société de moyenne aisance.

Cela a non seulement changé la physionomie de la Chine, mais aussi celle du monde et a fait progresser le processus de développement humain.

Actuellement, la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise est entrée dans un processus historique irréversible. Désormais, notre tâche centrale consiste à faire de la Chine un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines, à réaliser l’objectif du deuxième centenaire (1949-2049), et à promouvoir sur tous les plans le grand renouveau de la nation par la modernisation chinoise.

La modernisation chinoise se caractérise par la grande taille de sa population. Faire en sorte qu’une population de plus de 1,4 milliard de Chinois, soit plus que le total des populations des pays développés mis ensemble, accède à une société plus moderne constitue une modernisation d’une difficulté et d’une grandeur sans précédent.

Pour y parvenir, il faut sauvegarder la primauté du peuple, développer la démocratie populaire intégrale, garantir au peuple ses droits de participation selon la loi aux élections, aux consultations, à la prise de décision, à la gestion et au contrôle démocratique, et poursuivre résolument la voie du développement politique socialiste à la chinoise.

La Chine, un pivot dans la modernisation

La modernisation chinoise se caractérise par la prospérité commune du peuple tout entier. La Chine, tout en se développant, garantira et améliorera le bien-être de la population. Il importe d’améliorer le système de distribution, d’appliquer la stratégie de priorité à l’emploi, de parachever le système de protection sociale, et de poursuivre l’action « Chine saine ».

Il faut travailler à défendre et promouvoir l’équité et la justice sociale, et à s’efforcer de réaliser la prospérité commune de toute la population, tout en évitant résolument que se crée une polarisation sociale.

La modernisation chinoise se caractérise par l’équilibre entre la civilisation matérielle et spirituelle. La Chine prendra des mesures telles que l’accélération de la mise en place d’un nouveau modèle de développement, l’institution d’un système d’économie de marché socialiste du niveau plus élevé, la promotion sur tous les plans du redressement rural, le développement interrégional coordonné ainsi qu’une ouverture sur l’extérieur de haut niveau, afin de réaliser le développement de qualité et consolider la base matérielle et technique de l’édification intégrale d’un grand pays socialiste moderne.

En même temps, il est important de développer énergiquement une culture socialiste à caractère avancé, de faire rayonner la culture traditionnelle chinoise, et d’enrichir la vie spirituelle de la population.

La modernisation chinoise se caractérise par une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature.

La Chine fera progresser la construction d’une belle Chine. Nous accélérerons la transition écologique du mode de développement, approfondirons la lutte contre la pollution, assurerons la préservation de la diversité, de la stabilité er de la durabilité des écosystèmes, et poursuivrons activement et prudemment nos actions en matière d’atteinte du pic des émissions de CO2 et de neutralité carbone, dans le but de promouvoir la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature.

La modernisation chinoise se caractérise par la poursuite de la voie du développement pacifique. La Chine poursuit depuis toujours une politique extérieure ayant pour but la préservation de la paix mondiale et la promotion du développement commun.

La Chine préserve l’équité et la justice internationales, développe des liens d’amitié et de coopération avec d’autres pays, œuvre à la construction d’une économie mondiale ouverte, participe activement au développement et à la réforme du système de la gouvernance mondiale, offre sans cesse de nouvelles opportunités au monde par son nouveau développement, et s’engage dans la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Chine

La Chine ne peut se développer sans le reste du monde

Le monde, l’époque et l’histoire connaissent des changements sans précédent. La Chine ne peut se développer sans le reste du monde, et la prospérité du monde a aussi besoin de la Chine.

En s’engageant dans la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, la Chine offrira à l’Algérie ainsi qu’à d’autres pays du monde de nouvelles opportunités sur le plan du développement des liens d’amitié et de coopération.

La Chine et l’Algérie ont une amitié traditionnelle profonde. Ces relations bilatérales ont surmonté toutes les épreuves causées par les mutations internationales et se sont encore davantage consolidées dans la lutte conjointe contre la COVID-19.

Sous la direction du président Xi Jinping et du président Abdelmadjid Tebboune, la Chine et l’Algérie ont une solide confiance mutuelle, des contacts fréquents et une coopération approfondie, ce qui reflète pleinement le haut niveau du partenariat stratégique global entre nos deux pays.

Dans sa nouvelle marche, la Chine accordera comme toujours une grande importance au développement des relations avec l’Algérie, et elle entend travailler avec elle pour insuffler un nouvel élan à l’élargissement de leur coopération pragmatique, apporter des bénéfices aux deux pays et aux deux peuples, et jouer un rôle constructif pour la paix et le développement dans le monde.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email