-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

La Chine conserve sa plus grande histoire de la croissance au monde

La Chine conserve sa plus grande histoire de la croissance au monde
Economie chinoise; résilience et vitalité

Le Bureau national des statistiques de Chine a publié, mardi 17 janvier, les données économiques nationales pour 2022. Selon des calculs préliminaires, le PIB de la Chine a atteint 121.020,7 milliards de yuans l’année dernière, soit une augmentation de 3,0% par rapport à l’année précédente.

Après avoir dépassé les seuils de 100.000 milliards de yuans et de 110.000 milliards de yuans en 2020 et 2021, l’agrégat économique chinois a de nouveau atteint un nouveau niveau, dépassant 120.000 milliards de yuans.

Sous l’impact de multiples facteurs inattendus tels que les turbulences géopolitiques, les risques croissants de baisse de l’économie mondiale et le ravage de l’épidémie, il n’est pas facile pour l’économie chinoise de résister à la pression et d’atteindre un nouveau record.

Selon les prévisions du Fonds monétaire international, la croissance du PIB des États-Unis et du Japon en 2022 ne dépassera pas 2%. D’ailleurs, l’Allemagne a publié un taux de croissance estimé à 1,9%. D’un point de vue mondial, le taux de croissance de 3% de l’économie chinoise en 2022 est supérieur à celui de la plupart des grandes économies, ce qui reflète sa forte résilience et sa vitalité.

Dans l’ensemble, le fonctionnement économique de la Chine en 2023 « recherchera le progrès tout en maintenant la stabilité ». D’une part, sur la base d’une croissance raisonnable en volume, l’emploi et les prix sont restés globalement stables. En 2022, 12,06 millions de nouveaux emplois urbains ont été créés, dépassant l’objectif annuel de 11 millions.

Alors que la plupart des grandes économies mondiales s’enfoncent dans l’inflation, les prix à la consommation annuels de la Chine n’ont augmenté que modérément de 2%. La protection des moyens de subsistance de la population a continué d’être renforcée.

Dans le domaine de l’investissement, l’investissement dans les actifs fixes a augmenté régulièrement. Plus précisément, les investissements dans les infrastructures et la fabrication ont accru de plus de 9%. On peut constater que l’économie chinoise est résiliente. Car, elle dispose d’un grand potentiel et maintient pleinement sa vitalité. Les fondamentaux de l’amélioration à long terme n’ont pas changé.

D’autre part, la Chine a promu le développement de haute qualité. Avec la mise en œuvre approfondie de la stratégie de développement axée sur l’innovation, le rôle de premier plan de la nouvelle force motrice dans l’économie chinoise est devenu de plus en plus important.
Le taux de croissance de la valeur ajoutée des industries manufacturières de haute technologie au-dessus de la taille désignée est supérieur à celui de toutes les industries au-dessus de la taille désignée, et le taux de croissance des investissements dans les industries de haute technologie est plus rapide que tous les investissements, reflétant ainsi les dividendes apportés par le développement des industries de haute technologie.

Les ventes au détail en ligne des marchandises ont représenté 27,2% du total des ventes au détail des produits de consommation, soit une augmentation de 2,7% par rapport à l’année précédente, montrant les changements apportés par l’économie numérique dans le quotidien des populations. L’accumulation continue de la force motrice d’innovation contribuera de manière constante au développement de haute qualité de l’économie chinoise et à la construction d’un nouveau modèle de développement.

Alors que la prévention et le contrôle de l’épidémie en Chine entrent dans une nouvelle étape, une plus grande vitalité économique se libère. À l’heure actuelle, les vols intérieurs ont récupéré à plus de 80% de 2019. Le Washington Post a déclaré : “Il y a déjà des signes que l’économie chinoise devienne active, le flux de personnes prenant le métro dans les grandes villes revient rapidement à la normale, et les consommateurs qui ont accumulé des économies ont de l’argent à dépenser.”

L’économiste en chef de la Grande Chine de HSBC Global Research, Liu Jing, estime, pour sa part, que l’économie chinoise devrait rebondir fortement à partir du deuxième trimestre.

La Conférence centrale sur le travail économique, tenue à la fin de l’année écoulée, a clairement indiqué qu’il fallait “promouvoir l’amélioration globale du fonctionnement économique et chercher à progresser tout en maintenant la stabilité”.

Reshma Kapadia, écrivain pour Barron’s, pense qu’avec les politiques pertinentes du gouvernement chinois, la Chine pourrait être le seul grand pays qui devrait réaliser une croissance considérable des bénéfices des entreprises et du PIB en 2023. Elle a ajouté que “la croissance économique chinoise est une bonne nouvelle pour le monde”.

La directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva a récemment déclaré que l’économie chinoise deviendra très probablement le facteur le plus important pour promouvoir la croissance économique mondiale en 2023.

À l’heure actuelle, de nombreuses entreprises étrangères ont voté en faveur de l’économie chinoise par leurs actions. La société industrielle allemande Bosch Group prévoit, par exemple, de mettre en œuvre sa technologie de pointe en Chine et de continuer à augmenter ses investissements sur le marché chinois. La directrice des communications de la société Irina Ananyeva a souligné que : « La Chine est le plus grand marché automobile du monde, plein de vitalité et de résilience, et nous sommes pleins de confiance dans les perspectives du marché chinois. »

Dans la nouvelle année, malgré l’évolution compliquée de l’environnement international, l’insuffisance de l’élan de la croissance économique et la fragilité de la base de la reprise économique nationale, l’économie chinoise est confiante d’une amélioration globale au cours de 2023.

Ce, en s’appuyant sur la base matérielle solide accumulée à long terme, les avantages du marché à très grande échelle, la libération continue des dividendes grâce à l’approfondissement de la réforme et de l’ouverture et des expériences riches en macro-contrôle.

En empruntant une phrase d’une récente interview de l’entrepreneur et investisseur de renommée internationale Lars Tvede, “la Chine est toujours la plus grande histoire de la croissance au monde”.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email