-- -- -- / -- -- --
Monde Afrique

La Chine augmentera son aide à l’Afrique

La Chine augmentera son aide à l’Afrique

Le président chinois Xi Jinping a affirmé ce vendredi que la Chine continuerait à augmenter son aide à l’Afrique dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Dans une une conversation téléphonique avec son homologue namibien Hage Geingob, le président chinois a assuré ses partenaires africains de l’aide de son pays dans cette phrase cruciale et ainsi que dans le développement du continent. Or, l’action de la Chine semble susciter des mécontentements en Occident, une réaction incompréhensible par ces temps de solidarité.

C’est depuis un moment que des personnalités occidentales cherchent à politiser les gestes de solidarités qui proviennent de la Chine dans le cadre de lutte contre le Covid-19 vis-à-vis des autres pays. Plusieurs rotations d’aides médicales chinoises vers l’étranger sont vues d’un mauvais œil par des médias et des responsables occidentaux qui pensent à tort que la Chine utiliserait ses aides médicales contre le Covid-19 pour exercer une certaine influence à l’international.

« Veulent-ils que la Chine reste indifférente et bras croisés en ce moment ? », a rétorqué la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, qui s’est exprimée le 30 mars lors de la d’une conférence de presse quotidienne du ministère chinois des Affaires étrangères. Comme ses collègues, Hua Chunying a fait savoir réaffirmé que la nation chinoise était reconnaissante à tous ceux qui l’ont aidée dans le passé notamment l’Algérie qui lui a permis de retrouver un siège à l’Onu. Effectivement, la Chine n’a jamais oublié l’aide et le soutien qu’elle a reçus de la communauté internationale pendant qu’elle était en difficulté. Cette marque de reconnaissance a été plusieurs fois relayée dans les médias chinois. Les célèbres poèmes chinois et étrangers imprimés sur les matériels d’assistance venant de différents pays se répandent largement parmi les Chinois. Pendant ce temps, aucun média chinois n’avait donné une « connotation politique » aux aides venant des gouvernements et des organisations étrangères.

À l’heure actuelle, la pandémie de COVID-19 touche plus de 200 pays dans le monde, avec plus de d’un million de cas confirmés, dont plus de 240.000 aux États-Unis, comme en Italie. Le Sommet extraordinaire du G20 sur le COVID-19, tenu le 26 mars en vidéo-conférence, a souligné l’urgence d’une action globale immédiate, de la solidarité et de la coopération internationale, afin de faire face à l’épidémie.

En cette période critique, la Chine assiste la communauté internationale, dans les limites de ses capacités. Les entreprises chinoises se battent contre la montre pour produire des fournitures médicales, dans l’espoir de contribuer dans la lutte contre mondiale contre l’épidémie. The Globe and Mail du Canada s’étonne de la rapidité inédite avec laquelle la Chine produit, à une vitesse record, des fournitures médicales dont le monde a besoin.

Le président tchèque Miloš Zeman a salué la Chine, soulignant qu’elle était « le seul pays à fournir une aide médicale à la République tchèque ». La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a remercié la Chine d’avoir soutenu l’Union européenne dans la lutte contre l’épidémie. Les Espagnols ont lancé l’initiative « Remercions la Chine » et « Applaudissons la Chine » sur les réseaux sociaux ..

Cependant, face à l’interaction amicale entre la Chine, certains politiciens et médias occidentaux ont expressément tordu le sens de l’assistance médicale chinoise. Leur objectif consiste à provoquer la confrontation entre la Chine et les autres pays.

Il est à noter que les récents rapports sur le « problème de qualité » des matériaux chinois antiépidémique sont devenus l’objet de leur battage politique. En fait, l’ambassade de Chine dans le pays concerné a procédé dans un premier temps à une enquête et a ensuite clarifié la situation.

Par exemple, la Slovaquie a récemment signalé la faible fiabilité des kits de test rapide achetés en Chine. Cependant, l’enquête montre que le personnel médical avait utilisé par erreur la méthode conventionnelle de détection des réactifs d’acide nucléique pour les kits d’antigène récemment achetés, ce qui a donné des résultats inexacts. Le ministère des Affaires étrangères de la Slovaquie a également réitéré ses remerciements envers la Chine pour son aide pendant le moment difficile, et a exprimé son volonté de continuer à renforcer la coopération en matière de prévention de l’épidémie et de partage d’expériences avec la Chine.

En fait, le but de la Chine en aidant d’autres pays à lutter contre l’épidémie est très simple. C’est d’essayer de sauver plus de vies. Il n’existe pas de « diplomatie de masque » ni de « considérations géopolitiques » comme certains tentent de le dire. Cette épidémie soudaine a prouvé encore plus que les êtres humains étaient une communauté de destin. Face à l’épidémie, aucun pays ne peut lutter seul contre ce fléau inédit.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email