-- -- -- / -- -- --
Culture

La célébration officielle à El Bayadh

La célébration officielle à El Bayadh

Les préparatifs sont en cours pour les festivités officielles de la Fête de la victoire – 19 mars 1962 – qui auront lieu cette année dans la wilaya d’El Bayadh.

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a annoncé, ce lundi 13 mars à Alger, que les préparatifs sont en cours en prévision de la célébration du mois des martyrs dans la wilaya d’El Bayadh avec pour slogan Fidélité, Edification et Dignité en précisant que les cérémonies concerneront toutes les régions du pays.

Il a expliqué que la commémoration de cette journée se veut un témoignage de fidélité à nos martyrs et une marque de considération pour les sacrifices qu’ils ont consentis pour l’indépendance du pays. S’agissant de l’écriture de l’histoire, M. Zitouni a soutenu que c’est « la responsabilité de tous, une responsabilité commune, et non seulement du ministère des Moudjahidine », rappelant que 16.000 heures de témoignages vivants sur la révolution de Novembre 1954 sont enregistrées à ce jour. Soulignant la numérisation de nombre de gloires de l’Algérie, le ministre a affirmé que le travail se poursuivait avec les secteurs concernés, y compris les ministères de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Culture et de la Communication pour l’écriture de l’histoire.

Concernant certains écrits sur l’histoire de l’Algérie, M. Zitouni a indiqué que le « tri relève des prérogatives du Conseil scientifique du Centre national d’études et recherche sur le mouvement national et la révolution du 1er novembre 1954 ainsi que des conseils scientifiques qui sont chargés de les examiner et d’émettre des avis en vue de lutter contre certains dérapages, notamment en Algérie ». Il a estimé, « il y a des plumes à l’étranger qui tentent de porter atteinte à l’Algérie et à sa stabilité, en dénaturant la vérité, mais les démentis et les témoignages apportés par certains moudjahidine renforcent notre détermination à continuer sur cette voie et à écrire l’histoire avec objectivité et loyauté ». Les portes du ministère sont grand ouvertes pour prêter aide et assistance « car il n’y a pas de tabous ou de lignes rouges sauf pour les questions qui touchent à l’unité nationale et à ses symboles ».

Le ministre a estimé que l’exploitation lors de la campagne électorale de la prochaine présidentielle française, de la carte de la reconnaissance des crimes commis par l’occupation française à l’encontre des Algériens « est une preuve irréfutable de la grandeur de notre révolution nationale ». Quant à la question de la reconnaissance des moudjahidine, M. Zitouni a indique que son département effectuait de nouvelles enquêtes, en coordination avec l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM), qui est appelée à donner son avis sur chaque dossier à examiner. Il a annoncé le projet de lancement, par le ministère des Moudjahidine, de sa chaîne sur Youtube dans un premier temps, en prévision du lancement d’une chaîne thématique consacrée à l’histoire et à la révolution nationale, ses gloires et ses symboles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email