-- -- -- / -- -- --
Nationale

La carte d’immatriculation consulaire à 20 euros

La carte d’immatriculation consulaire à 20 euros

C’est lors de la réunion entre les représentants de la communauté algérienne à l’étranger et le gouvernement samedi dernier qu’un député a proposé l’instauration de la carte d’immatriculation consulaire payante dans le but de créer un fonds qui va permettre le rapatriement gratuit des dépouilles mortelles vers l’Algérie.

La réunion avec le gouvernement, tant attendue par les représentants de la communauté algérienne, a débouché sur une proposition qui permettra d’en finir avec le problème de rapatriement de dépouilles mortelles vers l’Algérie, trop coûteux pour de nombreux immigrés. Selon notre interlocuteur Samir Chaabna, député de la communauté algérienne en France présent lors de cette réunion, une proposition a été soumise au gouvernement afin d’introduire une carte d’immatriculation consulaire payante au prix de 20 euros, ce qui va constituer un fonds important pour l’Etat qui va, par la suite, lancer un avis d’appel d’offres aux plus grandes compagnies d’assurances au monde pour la prise en charge des rapatriements de dépouilles vers l’Algérie. L’idée est de faire payer aux Algériens une assurance à moindre coût afin de garantir leur rapatriement en cas de décès. « Beaucoup d’Algériens sont dans l’impossibilité de payer la totalité des frais de rapatriement qui atteignaient parfois les 4 000 euros, voire plus », nous a expliqué Samir Chaabna en ajoutant que « plusieurs dépouilles restent des jours, voire des mois avant d’être rapatriées, notamment en Asie et en Amérique ». Il nous explique aussi que rien qu’à Marseille on dénombre plus de 6 000 décès par an dont, pour la majorité des cas, leurs familles n’arrivent pas à payer
les frais.

En effet, les familles sont obligés d’avoir recours à l’aide de tiers ou même à des associations qui se sont constituées afin de faire face à ce très coûteux déplacement, qui passe également par une fatigante procédure bureaucratique et administrative.
Les représentants de la communauté algérienne à l’étranger ont sollicité le Premier ministre afin de prendre en charge ce grand problème, notamment avec l’instauration de cette nouvelle carte consulaire payante qui pourrait dégager un fonds de plus de 75 millions d’euros, selon Samir Chaabna. « Ce montant sera suffisant pour garantir le rapatriement gratuit à tous les Algériens résidant à l’étranger ».

Pour rappel, Air Algérie a procédé à l’annulation de la tarification par poids des dépouilles mortelles, une procédure contraignante et coûteuse. La compagnie a mis en place un système de barème fixe selon la destination initiale depuis la France, qui représente à elle seule 95% du volume global des rapatriements. Cette mesure est toutefois jugée insuffisante par les représentants de la communauté à l’étranger qui demandent la gratuité des rapatriements, comme cela est le cas dans plusieurs pays voisins et comme l’a promis le président Bouteflika dans sa campagne électorale en 2014

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email