-- -- -- / -- -- --
Nationale

La carte d’identité biométrique généralisée à partir de janvier 2016

La carte d’identité biométrique généralisée à partir de janvier 2016

Le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Nouredine Bedoui, a fait savoir avant-hier que la carte d’identité nationale biométrique sera délivrée à partir de janvier 2016. Invité de l’émission « Hiwar Essaa » de la télévision algérienne, M. Bedoui a affirmé que « la délivrance de la carte nationale biométrique sera généralisée à partir de janvier 2016 » précisant que le document comportera un numéro d’identification propre à chaque citoyen. Il a indiqué en outre que le projet d’observatoire national du service public sera soumis prochainement au gouvernement.

A une question sur les critiques adressées au gouvernement, M. Bedoui a indiqué que “le citoyen qui a contribué aux côtés de ses institutions à l’instauration de la paix et de la sérénité et qui a vécu la réconciliation nationale veut du concret”, estimant que la phase actuelle exigeait la conjugaison de tous les efforts.

“Le citoyen a de tout temps été, sur instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au centre des stratégies du gouvernement”, a affirmé le ministre, précisant que la force de l’Algérie résidait aussi dans l’ancrage des valeurs de paix et de réconciliation” au sein de la société.

 Il a ajouté que l’Algérie qui “a enduré seule, par le passé, des conditions difficiles puise maintenant sa force dans l’adhésion du citoyen à ses Institutions nationales, à son Armée pour aller de l’avant sur la voie de la prospérité et du progrès”. Dans un autre contexte, le ministre a réaffirmé la détermination de ses services ministériels à “permettre à l’élu local d’exercer ses prérogatives et à lui conférer de nouvelles attributions pour davantage de complémentarité et de coordination et drainer de nouveaux investissements”.

Concernant les nouvelles mesures adoptées pour la gestion des risques majeurs, le ministre a affirmé qu’un groupe de travail formulera des propositions relatives à la prise en charge des grandes agglomérations urbaines telle la ville d’Ali Mendjli, à Constantine, où les intempéries ont provoqué inondations et dégâts. 

A une question sur la persistance des aspects d’exploitation anarchique des trottoirs et parkings, M. Bedoui a répondu que “l’Etat ne permettra à quiconque d’exploiter par la force les rues et autres espaces publics qui sont la propriété de tous les Algériens”. Et pour conclure le ministre de l’Intérieur a tenu à rassurer que “la chute des cours du pétrole ne compromettra point les acquis sociaux du citoyen”. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email