-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

La capitale représente une part importante de la production de soins de santé

La capitale représente une part importante de la production de soins de santé

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a indiqué jeudi qu’Alger représentait “une part importante” du volume global de la production de soins de santé, soulignant qu’il était normal de lui accorder la priorité en matière d’amélioration de la couverture sanitaire.

“Dans la mesure où la wilaya d’Alger est la vitrine du pays et représente une part importante du volume global de la production des soins de santé, il était normal de lui accorder la priorité en matière d’amélioration de la couverture sanitaire par la valorisation des ressources disponibles parallèlement à la modernisation des infrastructures existantes et leur consolidation par de nouveaux établissements”, a déclaré M. Boudiaf au cours d’un workshop sur la restructuration des services de santé dans la wilaya d’Alger.

Pour M. Boudiaf, la stratégie qui guide le secteur s’appuie “essentiellement” sur l’audit qui a touché toutes les wilayas du pays et a mis en évidence des points “forts source de fierté mais aussi des points faibles qui sont à l’origine de l’insatisfaction connue de tous”. Il a précisé que les principaux axes de cette stratégie concernait notamment le domaine des urgences médico-chirurgicales à la lumière de l’opération pilote menée au service des urgences du CHU Mustapha Pacha d’Alger par la société Général Electric et la modernisation des infrastructures des établissements de santé par la réalisation de nouveaux établissements structurants comme le nouveau CHU de Staoueli ou l’hôpital cardio-pédiatrie de Mahelma.

Le ministre de la Santé a ajouté qu’en matière de prise en charge spécialisée de certains domaines particuliers comme le cancer, les AVC, les urgences de cardiologie et les grands brûlés, leur mise en place se fera sur la base de pôles de référence existants ou programmés à la réalisation.

M. Boudiaf a relevé, par ailleurs, qu’en dépit de tous les résultats obtenus en matière d’amélioration des services de santé de base et la quasi-élimination des maladies transmissibles prévalentes, nul ne peut disconvenir sur la nécessité d’impulser une véritable révolution dans l’organisation des services proposés aux citoyens.
“Dans l’attente de mesures structurantes que nous allons entamer dans le cadre du décret portant création de la circonscription sanitaire avant de passer à l’application de la nouvelle loi que nous espérons voir promulguée courant 2015, nous avons commencé à mettre en oeuvre des mesures urgentes ayant ciblé notamment la prise en charge du cancer, les urgences médicochirurgicales et l’hygiène hospitalière”, a-t-il dit.

Il a ajouté que son secteur avait mis fin au phénomène de rupture cycliques de médicaments et relancé tous les chantiers qui étaient à l’arrêt depuis de nombreuses années.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email