-- -- -- / -- -- --
Nationale

La capitale gangrenée par la délinquance

La capitale gangrenée  par la délinquance

Des cités gangrénées par le trafic de drogue, des règlements de comptes sanglants, des parkings illégaux, des armes à feu, des faux billets et des agressions souvent mortelles, la capitale n’en finit pas de souffrir de la délinquance.

Entre septembre et octobre passés, quelque 7 000 personnes ont été arrêtées pour différents délits et crimes commis dans les quartiers d’Alger.

Il y a quelques jours, un étudiant d’une vingtaine d’années a été appréhendé dans le métro par des policiers avec 16 200 faux euros. La provenance de ces fausses coupures de billets de banque serait hors d’Alger.

Il s’agit sans aucun doute d’un vaste réseau spécialisé dans le trafic de faux billets en euros. En effet, de plus en plus de réseaux de trafic de faux billets, de trafic de drogue ou encore de trafic d’armes choisissent la capitale pour s’adonner à leurs activités.

L’affaire d’Alger-Centre en est une preuve. En mai 2016, les services de la Sûreté d’Alger ont mis la main sur un vaste réseau de trafic d’armes à feu de fabrication américaine.

L’enquête diligentée par les éléments de la police judiciaire a permis de saisir 22 fusils à pompe de fabrication américaine ainsi qu’un autre lot d’armes à l’est du pays (dans le cadre de l’extension des investigations). Le réseau est constitué de plusieurs trafiquants mais seulement deux membres ont été interpellés dans cette affaire.

Avant cela, plus exactement en décembre 2015, les forces de Gendarmerie d’Alger ont démantelé un autre gang spécialisé dans le trafic d’armes. Il s’agit de l’affaire du Télemly. là, c’est un autre arsenal de guerre que les gendarmes ont réussi à découvrir chez un vaste réseau spécialisé dans l’importation d’armes à feu.

C’est en perquisitionnent un appartement sis à Télemly que les gendarmes de la Section de recherches, appuyés par la Section de sécurité et d’intervention ont réussi à saisir plus de huit armes de guerre dont des fusils snipers et à arrêter quatre présumés trafiquants.

La provenance des armes serait de Libye, un pays où les dépôts d’armement furent dévalisés par les rebelles et les trafiquants. Les grands délinquants tentent de plus en plus d’introduire des armes de guerre en Algérie, ce qui a suscité l’inquiétude des forces de police et de gendarmerie quant à l’émergence de ce genre de trafic juteux.

L’affaire de la vendeuse d’Ouled Fayet assassinée en septembre dernier par une jeune fille pour une question de robes de soirée a suscité, elle aussi, beaucoup d’inquiétude quant à la montée de la délinquance à Alger. Atteinte de plusieurs coups de couteau, la victime, âgée de 25 ans, n’a pas pu tenir longtemps avant de rendre l’âme.

La manière par laquelle le meurtre a été commis n’est malheureusement pas nouvelle, d’autres crimes crapuleux similaires ont eu lieu durant ces cinq dernières années dans la capitale. C’est le cas dans la localité de Khraïssia où quatre jeunes ouvriers furent lâchement assassinés, en juillet 2012, par leur collègue.

L’affaire a été traitée par les gendarmes de Douéra qui ont réussi à interpeller le suspect quelques heures seulement après l’ouverture de l’enquête. Les quatre victimes, qui résidaient dans un appartement en chantier, ont été surprises au cours de leur sommeil par leur collègue qui n’a pas hésité à les assassiner à l’aide d’une hache.

Cette affaire avait relancé le débat sur la montée de la délinquance à Alger, voire dans les grandes villes du pays. Chaque mois, les éléments de la police d’Alger procèdent à l’arrestation de plus de 1 000 personnes pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes.

Quelque 350 sont arrêtées pour port d’armes prohibé et 1 900 pour divers délits. Les affaires d’atteintes aux biens sont les plus traitées par les policiers, en plus de celles liées aux atteintes aux personnes, dont les homicides volontaires. Les délinquants sont en train de défier les services de sécurité. La population, elle, est prise en otage face à la criminalité urbaine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email