-- -- -- / -- -- --
Nationale

La canicule fait suer les Algériens

La canicule fait suer les Algériens

La canicule s’installe en Algérie. Le pays fait face depuis quelques jours à une offensive de la température, avec un mercure qui avoisine 40 degrés Celsius à certains endroits. Heureusement, Météo Algérie annonce pour les prochains jours un retour à la normale.

Cette chaleur ne s’explique pas uniquement par des raisons liées au dérèglement climatique, il y a aussi l’effet de l’homme.

Annaba, Collo, Jijel continuent d’être la proie des flammes qui ont dévasté des centaines d’hectares de couvert végétal. Il y a deux semaines, c’était Tizi-Ouzou, Bouira, Béjaïa et Boumerdès.

Ce pic de chaleur a pour conséquence un autre pic : celui de la consommation d’électricité générée par un usage massif des climatiseurs dans les foyers. Malgré les dispositions prises par le ministère de l’Energie avec l’augmentation des capacités de production d’électricité, des coupures répétitives ont été constatées, donnant lieu à des poussées de colère des citoyens dans certaines régions. 

Autre conséquence de cette déferlante de la chaleur, les hôpitaux sont pris d’assaut par les personnes âgées et les asthmatiques. Plusieurs incendies d’ampleur inégalée sont survenus, ces dernières 48 heures, dans plusieurs wilayas du pays, réduisant en cendres des centaines d’hectares de forêt et d’arbres fruitiers.

30 victimes et 12 habitations endommagées à Bouira

Ces sinistres ont également entraîné la mort, dans la forêt de Koudiet Laârayesse (Boumerdès), d’un jeune homme, et provoqué une vingtaine de blessés ainsi que des accidents respiratoires à une trentaine de personnes.

Selon le chargé de communication auprès de la Protection civile, le lieutenant Aït Kaci Ahmed, la victime a rendu l’âme à l’hôpital de Bordj Menaïel des suites de brûlures de second degré.

Par ailleurs, ce responsable a signalé la naissance, au cours de ces dernières 24 heures, de six grands foyers d’incendie dans les communes d’Ammale, Thenia, Les Issers, Zemmouri, Legata et Ouled Aïssa, y ravageant près de 27 hectares de forêt, d’arbres fruitiers et de maquis.

La lutte contre ces feux, tous maîtrisés, a nécessité la mobilisation de 16 camions anti-incendie, de quatre ambulances et de près de 80 sapeurs-pompiers relevant de différentes unités de la Protection civile de la wilaya.

Ces incendies n’ont pas causé de dégâts aux habitations environnantes, ni dans les biens publics et privés, a ajouté le lieutenant Aït Kaci Ahmed. Entre le 30 et le 31 juillet, les services de la Protection civile de Bouira font état de 23 feux qui ont ravagé près de 10 hectares de forêt, de broussailles, de maquis ainsi que des arbres fruitiers.

C’est ce qu’a indiqué à l’APS, hier, le chargé de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya, le capitaine Rahmani Raouf. Au plan des dégâts humains, Rahmani précise qu’une trentaine de personnes ont été brûlées ou asphyxiées par les fumées épaisses des incendies.

Les victimes ont toutes été transportées aux hôpitaux de Bouira et de Lakhdaria, et une femme atteinte de brûlures de troisième degré a été dirigée vers l’hôpital de Douéra (Alger).

Elles ont toutes quitté l’hôpital, excepté la femme qui est toujours sous traitement à Douéra, a-t-il ajouté. Situant les sinistres, Rahmani a indiqué que l’incendie le plus dangereux est celui qui s’est déclaré lundi soir dans les villages de Bouguezzine et Laghoual, relevant de la commune de Maâlla, où les flammes ont ravagé 110 hectares de couvert végétal et forestier :

« Au moins 4 000 arbres fruitiers, 17 ovins, six bovins et 12 ruches ont été calcinés par les feux », a détaillé le même responsable. Une quinzaine d’habitations entre gourbis, maisons précaires et habitations en dur, ainsi que des hangars d’élevage avicole ont été ravagés par les incendies, dira-t-il en substance.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email