-- -- -- / -- -- --
Nationale

La campagne «soupe de l’hiver» a débuté à Annaba

La campagne «soupe de l’hiver» a débuté à Annaba

Les équipes du Croissant-Rouge algérien (CRA) sillonnent depuis mardi dernier, à la tombée de la nuit, les rues et ruelles de la ville d’Annaba pour venir en aide aux sans domicile fixe (SDF) ainsi qu’aux personnes précarisées à la faveur de la traditionnelle opération de solidarité de l’hiver.

Ces personne livrées à la rue, presque totalement oubliées des transferts sociaux de l’Etat, auront ainsi droit à une soupe chaude en ces temps de froid, tous les jours jusqu’à l’arrivée du printemps, grâce au Croissant-Rouge algérien qui demeure la cheville ouvrière désintéressée de la solidarité en Algérie.

La traditionnelle campagne « soupe de l’hiver » a été ainsi lancée loin des feux de la rampe. Prêtes et disponibles pour cette entreprise de solidarité depuis un certain temps déjà, les équipes du CRA ont commencé à aller à la rencontre des SDF dans des endroits qu’elles connaissent bien et où se refugient généralement ces personnes vulnérables en quête de protection contre le froid. 

Les repas chauds sont souvent accompagnés de la distribution de médicaments, d’effets vestimentaires et de couvertures, d’une assistance psychologique avec la participation des éléments de la sureté de wilaya et de la Protection civile qui viennent épauler les équipes du CRA.

Mettant à profit son expérience dans ce genre d’opération, le comité local du CRA a déjà localisé les places publiques et les sites de la ville qu’il compte cibler pour toucher le maximum de SDF et donner, ainsi, l’efficacité nécessaire à son travail de proximité destiné à une catégorie de personnes très vulnérables.

Ce sont surtout la gare ferroviaire, la vieille ville, l’ex-place d’armes, la gare routière de Sidi Brahim et le Cours de la révolution qui seront les plus visités par les équipes du CRA en raison de l’attrait qu’ils exercent sur les SDF étant donné les conditions de sécurité et de luminosité que ces endroits offrent aux passagers et aux SDF.

Il faut signaler que devant cette solidarité de l’Etat pour les SDF, de jeunes chômeurs de la localité de Sidi Amar ont manifesté leur colère contre les pouvoirs publics en prenant d’assaut les terrasses de la mairie de cette localité qui abrite l’Université Badji-Mokhtar, avec des menaces de suicide collectif.

Hier, encore ces chômeurs, au nombre de cinq, n’ont pas hésité à monter sur un bâtiment du siège de la wilaya d’Annaba, et certains d’entre eux n’ont pas hésité à se lacérer le corps à coups de rasoir et autres lames de couteau, exigeant des emplois. Les cinq chômeurs, criaient à qui veut les entendre : « Vous aidez même les SDF et les malades mentaux, et nous jeunes chômeurs sains d’esprit, personne ne veut nous aider (…) même la harga ne nous a pas réussi ! ».

Selon des sources sécuritaires, ces chômeurs, connus des services de police, ont agi sous l’effet de psychotropes. Trois d’entre eux, portant des blessures graves, ont été transférés aux urgences du CHU Ibn Rochd pour des soins, et les deux autres sont interrogés actuellement dans les services de sécurité. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email