-- -- -- / -- -- --
Nationale

La CACOBATPH lance sa campagne chômage-intempéries

La CACOBATPH lance sa campagne chômage-intempéries

La Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (CACOBATPH) a lancé officiellement, hier, la campagne chômage-intempéries.

Cette campagne, qui vise pas moins d’un million de salariés et plus de 64 000 employeurs, a pour objectif de les sensibiliser également sur les risques qui menacent les secteurs du BTPH, a indiqué le directeur général de la caisse, Abdelmadjid Chekakri, lors d’une conférence de presse organisée hier au Centre culturel de la Radio algérienne Aïssa-Messaoudi, à Alger.

M. Chekakri relève également que la Caisse nationale des congés payés et du chômage, qui a lancé en juillet 2003 un portail électronique « TASRIHATCOM », un site web pour les déclarations à distance, a enregistré des résultats satisfaisants. 95% des entreprises, totalisant 54 600 travailleurs, recourent aujourd’hui à cette procédure, avant de poursuivre que d’autres concepts sont développés afin de dématérialiser les rapports avec les usagers.

C’est ainsi que la caisse a favorisé la gestion électronique des documents pour remédier au cloisonnement des métiers et, donc, au manque d’orientation et d’information des travailleurs affiliés. 

Le PDG estime que la nouvelle vision de la caisse est à l’origine de l’évolution du nombre des travailleurs couverts et de l’aisance financière de la caisse, rappelant que, jusqu’à la fin octobre 2015, le nombre d’employeurs actifs était de 64 167, alors que celui des salariés déclarés, était de l’ordre de 1 089 683.

Pour ce qui est du chômage-intempéries, M. Chekakri révèle que les travailleurs bénéficiaires des indemnités de congés payés ont atteint, pour leur part et durant la même période, 186 289 contre 117 957 en 2014.

Le conférencier signale que les employeurs fraudeurs qui ne déclarent pas leurs travailleurs sont estimés à 34 000. Le recours à des mesures coercitives, à l’instar des mises en demeure, est envisagé avec ces derniers. Toujours est-il que la CACOBATPH privilégie les actions de sensibilisation en vue de convaincre les entreprises.

Le directeur général de la CACOBATPH, organisme unique en Afrique et dans le monde arabe qui s’attelle à couvrir des secteurs précaires en assurant des congés payés et des indemnités chômage (liés aux intempéries) à des travailleurs qui se déplacent souvent d’un chantier à l’autre ou qui se retrouvent en arrêt de travail pour cause de mauvais temps, rappelle que les entreprises assurent 75% des salaires de leurs effectifs, lesquels couvrent jusqu’à 200 heures d’interruption des travaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email