-- -- -- / -- -- --
Nationale

La CAAR optimise sa politique de gestion des sinistres

La CAAR optimise sa politique de gestion des sinistres

Une plateforme de gestion informatisée des sinistres qui vise la réduction des délais d’indemnisation, l’allégement de gestion au niveau des agences ainsi que la simplification et la rapidité des procédures sera incessamment mise en place, à savoir au premier trimestre 2019.

C’est ce qu’a annoncé hier Kassali Brahim Djamel, président-directeur général de la Compagnie algérienne d’assurance et de réassurance (CAAR), en marge du séminaire clients « Une assurance optimale pour une meilleure prise en charge des sinistres », organisé à Alger. Le PDG a indiqué que cette plateforme concernera en premier lieu la gestion des sinistres automobiles au titre des recours. Surtout, dit-il, que les agences sont submergées et passent beaucoup de temps dans la gestion des sinistres, essentiellement ceux d’automobiles. Chaque succursale sera donc dotée de sa plateforme de gestion informatisée.

Le but en est la réduction des délais d’indemnisation, connus pour être longs. « Avec cette plateforme, le sinistre sera traité au niveau de la succursale de manière informatique. De ce fait, le client est indemnisé dans des délais très courts », a souligné le PDG de la CAAR.

Cette démarche entre dans le cadre de l’optimisation de la gestion des sinistres en ayant recours à plusieurs leviers, notamment l’utilisation plus intensive du numérique, ainsi qu’à l’élargissement des prérogatives des agences locales en leur déléguant plus de pouvoir de décision. Ces dernières sont d’ailleurs passées de 110 en 2004 à plus de 200 actuellement. L’indemnisation directe des assurés (IDA), qui devra permettre aux assurés contre les dommages et collisions de véhicules d’être indemnisés systématiquement sans que leur cas ne soit l’objet de recours, sera elle aussi opérationnelle au courant de l’année 2019.

Le PDG de la CAAR, qui est aussi président de l’Union des sociétés d’assurances et de réassurance (UAR), a en outre fait savoir que le marché des assurances a procédé à l’indemnisation, dans le cadre de la convention d’Assainissement des recours automobiles au coût moyen (ARCM), d’une valeur de 8 milliards de dinars qui couvrent les recours automobiles. Cela dans l’exercice de 2010 à 2014, comprenant 200 000 dossiers recours, signalant que depuis 2016, c’est une nouvelle convention qui régit le règlement des sinistres automobiles.

Kassali a par ailleurs indiqué que le chiffre d’affaires de la CAAR connaîtra cette année un taux de progression de 4 à 5% comparé à l’année précédente. Le bénéfice net de la compagnie, qui était de 850 millions de dinars l’année passée, lui aussi enregistrera une progression, atteignant plus d’un milliard de dinars, précise encore Kassali. Ce séminaire est le quatrième du genre après ceux d’Oran, Annaba et Constantine. Il est destiné aux clients, pour les sensibiliser notamment sur les mesures à prendre en cas de sinistre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email