-- -- -- / -- -- --
Sports

La boxe algérienne s’illustre à Yaoundé

La boxe algérienne s’illustre  à Yaoundé

La boxe algérienne a encore une fois confirmé sa suprématie sur le plan continental en dominant le tournoi qualificatif africain aux jeux Olympiques JO-2016 qui s’est clôturé samedi soir à Yaoundé (Cameroun), avec la qualification de cinq pugilistes au rendez-vous de Rio de Janeiro.

Le dernier qualifié algérien est Zoheïr Kedache (69 kg) qui a poinçonné samedi son billet pour Rio en s’imposant face au Ghanéen Mohamed Azumah aux points (2-1). Kedache a rejoint ainsi Mohamed Flissi (52 kg), Réda Benbaâziz (60 kg), Chouaib Bouloudinats (91 kg) et Abdelhafid Benchabla (81 kg) qui se sont qualifiés à leur tour en terre camerounaise.

Les deux autres pugilistes algériens, à savoir Abdelkader Chadi (64 kg) et Lyés Abbadi (75 kg), se sont qualifiés, eux, grâce à leur classement à l’AIBA pro boxing (APB) pour le premier et la World series of boxing (WSB) pour le second. « Les résultats décrochés à Yaoundé sont de loin très satisfaisants. Nous sommes dans nos prévisions avec la qualification de 7 boxeurs qui vont représenter le pays au Brésil.

Cette prestation confirme la bonne santé du noble art algérien », s’est félicité le président de la Fédération algérienne de boxe (FAB), Nabil Sadi, joint au téléphone par l’APS. L’Algérie a participé au tournoi pré-olympique avec 10 boxeurs, dont 3 (Zoheïr Toudjine (49 kg), Mohamed Grimes (+91 kg) et Fahem Hammachi 56 kg) ont laissé des plumes.

Ces trois boxeurs ont manqué d’expérience, ce qui a fini par leur jouer un mauvais tour », a regretté le premier responsable de la FAB qui se trouve à Yaoundé. Evoquant la participation féminine au Cameroun, où l’Algérie était représentée par deux boxeuses Souhila Bouchene (48-51 kg) et Elhem Mekhaled (57-60 kg), le président de l’instance fédérale s’est dit “déçu” notamment par le sort réservé à la première. Souhila a été lésée lors de son combat face à la Marocaine Zohra Ez-Zahraoui.

Elle avait vraiment la possibilité de passer en finale et de remporter la médaille d’or pour aller à Rio », a-t-il estimé. Concernant le volet préparation en vue des JO-2016, Nabil Sadi a parlé de « deux étapes importantes ». Les 7 boxeurs qualifiés prendront part à un stage dans la région du Kurdistan, dans un endroit qui se trouve à 1 700 m d’altitude à partir du 5 avril.

Nous allons enchaîner ensuite avec un autre stage ponctué par un tournoi de haut niveau à Cuba. Il s’agit de deux étapes importantes de préparation, en plus, bien évidemment des stages prévus au pays », a-t-il conclu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email