-- -- -- / -- -- --
Nationale

La bataille de l’exportation est lancée

La bataille de l’exportation est lancée

Une première opération d’exportation de produits algériens vers la Mauritanie a été lancée ce mercredi depuis la Safex d’Alger. Le coup d’envoi a été donné par le ministre du Commerce Saïd Djellab, qui annonce d’ores et déjà une dynamique d’exportation sans précédent pour 2019.

En effet, un total de vingt semi-remorques transportant 400 tonnes de marchandises ont pris le chemin de Nouakchott, pour arriver après 10 jours, mettant ainsi concrètement le produit made in Algeria sur le marché de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Ces cargaisons sont chargées de 220 tonnes de produits agricoles (pomme de terre, oignons, citrouille), 40 tonnes d’électroménager, 120 tonnes de produits agroalimentaires et 20 tonnes de produits hygiéniques. « Voilà une opération concrète qui montre le patriotisme économique », a déclaré le ministre juste après le départ de cette caravane, soulignant que c’est le résultat d’un travail de longue haleine. « C’est le fruit des réalisations et orientations du président de la République ». Une deuxième opération d’exportation vers ce pays est déjà programmée, elle sera réalisée d’ici une quinzaine de jours, suivie d’une autre vers Dakar.

Une autre opération d’exportation vers le Niger est également prévue, cette fois c’est de matériaux de construction qu’il s’agit. « C’est à partir de Tamanrasset que 150 camions chargés de ces produits se dirigeront vers le Niger avant la fin de l’année », a précisé le ministre. Il a affiché un grand optimisme quant aux exportations algériennes hors hydrocarbures, d’autant que 25 contrats avec des partenaires étrangers ont été déjà signés, invitant les opérateurs économiques à se rapprocher de Logitrans concernant la logistique. « Aujourd’hui on ne parle pas mais on agit, l’exportation n’est plus un débat théorique », s’est-il félicité, soulignant la collaboration de tous les départements ministériels. Interrogé sur une éventualité de refoulement des marchandises, le ministre s’est montré rassurant. « Toute marchandise qui sort de l’Algérie est accompagnée de tous les documents de conformité ». « Aucun produit ne peut être refoulé », a-t-il rassuré. Le ministre a été par ailleurs interpellé sur les chiffres annoncés en début de semaine par le gouverneur de la Banque d’Algérie, qui présentait à l’APN le bilan annuel sur les évolutions financières et monétaires. Selon lui, le gouverneur de la Banque d’Algérie a présenté les chiffres des dix premiers mois de l’année, alors que le ministère détient les nouveaux chiffres récents d’une semaine. « Pour les 11 premiers mois de l’année, ces exportations ont atteint 2,6 mds de dollars, elles atteindront 2,8 mds d’ici à la fin de l’année », a-t-il précisé. S’agissant des importations, Djellab estime qu’il y a une stabilisation de ces dernières, mieux encore, elles sont en baisse. « En 2014, la facture était de 58 mds de dollars et maintenant (les 11 premiers mois de l’année) elle est à 41 mds », a-t-il indiqué, soulignant la rationalisation des importations.

Une feuille de route pour l’année 2019 est élaborée, plusieurs actions sont prévues, entre autres, la formation au métier de l’export. Le but étant de conquérir les marchés étrangers.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email