-- -- -- / -- -- --
Nationale

La balance commerciale déficitaire de 1,8 milliard de dollars

La balance commerciale déficitaire de 1,8 milliard de dollars

La balance commerciale de l’Algérie a accusé un déficit de 1,875 milliards de dollars (mds usd) durant le premier mois de l’année, en légère hausse de 0,97 % par rapport à la même période de l’année d’avant où il avait atteint 1,857 mds usd, selon les Douanes. Sapées par l’effondrement du prix du pétrole, les exportations globales de l’Algérie ont diminué de 25,04 % en passant à 1,931 md usd, contre 2,576 mds usd en janvier 2015. 

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger avec une part de 94,92 % du volume global des exportations pour une valeur de 1,833 md usd en janvier 2016, contre 2,403 mds usd en janvier 2015. Les recettes des exportations des hydrocarbures ont, ainsi, enregistré une baisse de 23,72 % par rapport à janvier 2015, du fait notamment de la chute des cours mondiaux de pétrole.

Même les exportations hors hydrocarbures, qui ont représenté seulement 5,08 % du montant global des exportations, ont baissé à 98 millions usd contre 173 millions usd en janvier 2015, en chute de 43 %.

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits (73 millions usd en janvier 2016 contre 144 millions usd en janvier 2015), des biens alimentaires (17 millions usd contre 21 millions usd), des produits bruts (4 millions usd contre 6 millions usd), des biens d’équipement industriels (3 millions usd contre 1 million usd) et des biens de consommation non alimentaires (1 million usd, même montant en janvier 2015).

Les importations ont également été réduites en passant à 3,806 mds usd contre 4,433 mds usd une année auparavant. Cette baisse, de 14,4%, confirme la politique de l’Etat qui entend rationaliser les dépenses pour faire face à la baisse continue de ses ressources financières.

La réduction a concerné en premier les produits alimentaires, dont les achats ont diminué de 32,87 %. La facture alimentaire est passée ainsi à 629 millions usd contre 937 millions usd durant janvier 2015.Viennent ensuite les biens d’équipement dont les importations ont diminué de 11,17 % , en passant à 1,376 md usd, contre 1,55 md usd en janvier 2015, puis les biens destinés à l’outil de production à 1,199 md usd contre 1,259 md usd (-4,77%).

Les biens de consommation non alimentaires ont connu la même tendance baissière (-12,5 %). Leur facture s’est établie à 602 millions usd contre 688 millions usd en janvier 2015.

Le taux de couverture des importations par les exportations a été de 51 % en janvier 2016 contre 58% en janvier 2015, en baisse de 7 points. En termes de partenariat commercial, l’Italie figure en tête des cinq premiers clients de l’Algérie. En janvier 2016, ce pays a absorbé 21,03 % des ventes algériennes vers l’étranger avec 406 millions usd. La France avec 386 millions usd (20 %), l’Espagne avec 210 millions usd (10,88 %), les Pays-Bas avec 179 millions usd (9,27 %) et le Canada avec 150 millions usd (7,77 %).

La chine premier fournisseur de l’Algérie

Quant aux principaux fournisseurs de l’Algérie, la Chine a préservé sa première place avec 756 millions usd, ce qui représente 19,86 % des achats globaux algériennes de l’étranger en janvier dernier. Parmi les premiers fournisseurs du pays figurent aussi la France avec 468 millions usd (12,3%), l’Italie avec 393 millions usd (10,33%), l’Espagne avec 264 millions usd (6,94%) et l’Allemagne avec 214 millions usd (5,62%). 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email