-- -- -- / -- -- --
Monde

La baisse du pétrole pour casser la Russie ?

La baisse du pétrole pour casser la Russie ?

Les Etats-Unis mènent une guerre économique contre la Russie et le Venezuela en provoquant une baisse des prix du pétrole, a estimé le président vénézuélien Nicolas Maduro.

« Une guerre planifiée est en cours en vue de détruire la Russie, mais ni la Russie, ni le Venezuela ne se laisseront tordre les bras », a lancé le chef d’Etat vénézuélien cité par la chaine TV Globovision.

Selon lui, en septembre encore, le brut vénézuélien coûtait 95 dollars le baril, tandis qu’aujourd’hui son prix n’atteint que 48 USD le baril.

« Comme l’a dit le président bolivien Evo Morales, il s’agit d’une tentative de détruire le Venezuela également, de nous coloniser et de piétiner notre indépendance et notre révolution », a déclaré Nicolas Maduro.

Justement, de nombreux observateurs abondent dans le sens du président vénézuélien pour expliquer la baisse spectaculaire des prix du pétrole. Ainsi, la guerre économique est déclarée à la Russie, écrit le journaliste brésilien Antonio Gelis-Filho sur le site Carta Maior dans un article qui porte sur la russophobie rampante en Occident et ses origines.

Le journaliste en cite quelques-unes. Tout d’abord, la Russie refuse le rôle de perdant dans la « guerre froide ». Ensuite, Moscou dresse des obstacles à la propagation du capital financier occidental dans le pays. Et enfin, l’Occident diabolise la Russie parce qu’elle s’oppose aux tentatives de l’Ukraine de s’intégrer dans l’espace géopolitique occidental.

Selon Gelis-Filho, la logique des sanctions économiques imposées contre la Russie consiste à faire souffrir le peuple russe à un degré tel qu’il « entende enfin la voix du bon sens », périsse dans les rues, renverse son gouvernement et obéisse à toute exigence de l’Occident, à travers une révolution dite « colorée ».

Le journaliste explique toutefois pourquoi cela ne se produira pas. Les sanctions économiques antirusses affectent également l’Europe. En outre, la dévaluation du rouble est en quelque sorte compensée par la chute du prix du pétrole, car les revenues des sociétés pétrolières provenant de la vente du brut à l’étranger se chiffrent en dollars, alors que les dépenses s’effectuent en roubles.

Enfin, fait remarquer Gelis-Filho, à la différence des années 1980, l’influence de la Chine a beaucoup augmenté dans le monde d’aujourd’hui. Les liens entre la Russie et la Chine se sont resserrés ces derniers temps, et il ne s’agit pas seulement des relations politiques et économiques, mais aussi de la coopération militaire. Et il est peu probable que Pékin cesse de soutenir son allié stratégique, conclut le journaliste. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email