-- -- -- / -- -- --
Nationale

Kidnapping : une écolière libérée grâce au plan «Alerte» de la police

Kidnapping : une écolière libérée grâce au plan «Alerte» de la police

L’entrée en vigueur du tout nouveau numéro vert « 104 « , spécialement conçu pour signaler tout cas d’enlèvement d’enfant, commence à porter ses fruits sur le terrain.

La police de Chlef vient de libérer une écolière de 6 ans, en un temps record, grâce au numéro vert « 104 « mais surtout grâce au plan « Alerte enlèvement enfant « que la DGSN avait mobilisé suite au kidnapping de la petite Nihal de Tizi Ouzou et qui remonte en 2016.

Les services de police de Chlef ont réussi, jeudi passé, libérer la jeune écolière de première année préparatoire à l’école des frères Beldjilali, sise dans la commune de Djenane El Hadj, enlevée par une personne qui réclamait une rançon.

Selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), la libération de la jeune écolière, a été une réussite sur tous les plans et ce, grâce au professionnalisme des policiers qui ont mené l’enquête et grâce, également, au plan spécial « alerte enlèvement enfant » qui est en vigueur 24/24.

La DGSN a expliqué dans un communiqué datant d’hier qu’en un laps de temps court, les policiers chargés de mener les investigations ont réussi à identifier l’auteur du rapt et de l’arrêter. Tout a commencé, explique la DGSN, le 23 février dernier, à 16h30, lorsque le père de la victime s’est présenté au commissariat de police de la Sûreté de Chlef pour alerter sur le kidnapping de sa petite fille.

Il a expliqué aux policiers qu’il venait, quelques dizaines de minutes avant, de recevoir un appel téléphonique de la part d’un inconnu qui lui a affirmé que sa petite fille se trouvait entre ses mains après qu’il l’a enlevée devant son école.

Le ravisseur a demandé au père de la fillette de payer une rançon s’il veut revoir sa petite, dans le cas contraire elle courrait un danger sérieux.

Le ravisseur connaissait le numéro de téléphone du père de la victime, et il l’a appelé avec un numéro masqué. Les enquêteurs de la Police judiciaire de Chlef ont très vite compris qu’il s’agissait de quelqu’un qui connaissait parfaitement le père, donc un proche, un ami ou un voisin. Très vite les policiers ont déclenché le plan « alerte enlèvement enfant ».

Grâce à ce plan et grâce aussi aux moyens techniques et scientifiques mobilisés, les policiers ont très rapidement réussi à identifier l’auteur du kidnapping, avant de l’interpeller et de libérer la jeune écolière.

Le ravisseur n’est autre qu’un proche de la famille, il aurait agi de cette manière à des fins financières. Il a été présenté hier devant le procureur de la République près la Cour de Chlef et placé sous mandat de dépôt. Par ailleurs, la DGSN tient à rappeler la disponibilité des numéros verts, le « 17 « , « le 15 48 « et le « 104 », pour signaler tout enlèvement d’un enfant.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email