-- -- -- / -- -- --
Nationale

Kherrata: Des lycées et collégiens réclament le transport scolaire

Kherrata: Des lycées et collégiens réclament le transport scolaire

La journée de ce dimanche a été encore fois marquée par des coupures de routes, lesquelles n’ont pas été sans conséquences sur les usagers et l’économie de la région, qui a pris un sérieux coup depuis plusieurs années et ne cesse d’en pâtir.
Des comportements qui expriment le grand malaise que vit la région mais aussi le dénuement, l’absence de réaction face à la gravité des problèmes des citoyens et celle de la planification à même de trouver des solutions aux préoccupations citoyennes car ce sont des problèmes qui existent parfois depuis plusieurs années. C’est pour cela que des lycéens de Kherrata, issus de plusieurs villages enclavés de la municipalité, ont coupé à nouveau, hier, la RN 09 reliant Béjaïa à Sétif pour réclamer le transport scolaire que l’APC ne semble pas en mesure d’assurer pour toute l’année vu ses moyens financiers limités et les aides financières qui tardent à arriver comme chaque année.
Une solution partielle a été trouvée lors d’une réunion avec le P/APC, qui a rassemblé, samedi après-midi, toutes les associations de la commune. L’APC devrait dégager 340 millions de centimes pour engager des bus privés afin de transporter les 600 collégiens et lycéens qui parcourent plus de 8 km par jour, et ce durant les trois prochains mois seulement. Les associations devraient aussi contribuer à hauteur de 50% pour mener à bien cette opération. La route a enfin été rouverte en din de matinée .
L’APC semble espérer qu’une aide soit attribuée pour assurer le transport scolaire pour le reste de l’année sinon le problème se posera encore une fois. Sur la RN 26 reliant Béjaïa à Alger et Bouira, les usagers, eux aussi, étaient désespérés, ne sachant pas à qui se plaindre pour que le problème de la fermeture des routes soit réglé une fois pour toutes. Cette route, qui connaît un trafic très important, a été tout simplement barricadée par des habitants du lieu-dit « Avadou ou Lakhroub » près de Fénaïa Ilmathen ou Village agricole.
Ces derniers ont en effet barricadé la route pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie dont des infrastructures de base, le transport scolaire, l’assainissement, le raccordement au gaz de ville et à l’électricité. Ils réclament aussi la pose de trois ralentisseurs sur la RN 26 pour contraindre les usagers de la route à ralentir afin d’éviter les accidents, surtout qu’il y a des enfants scolarisés qui traversent la route. Une revendication maintes fois exprimée sans qu’elle ne soit prise en considération. A Imaghdassen Ouada, dans la commune d’Akfadou, l’école primaire du village a tout été simplement fermée hier par les parents d’élèves à cause de plusieurs raisons dont un portail défectueux, des sanitaires délabrés, une cantine éloignée de l’établissement et un manque de sécurité.
Selon un parent qui s‘est exprimé hier à la radio, l’école vit un déficit en enseignants. Il a relevé le jumelage des classes de niveaux différents, la nécessité de procéder à la pose de ralentisseurs, et ce après avoir énuméré les nombreux manques dans l’établissement. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email