-- -- -- / -- -- --
Sports

Kheireddine Zetchi : «La sélection nationale est malade»

Kheireddine Zetchi : «La sélection nationale est malade»

Avec un peu de recul Zetchi le président de la FAF revient sur la double débâcle des Vert et dit tout à nos confrères du journal El Haddef.

Avec un peu de recul comment expliquez-vous la défaite de l’EN face à la Zambie alors que toutes les conditions étaient à l’avantage des Verts ?

Tout d’abord, permettez-moi de présenter mes excuses au magnifique public qui était présent au stade Hamlaoui. On ne peut que lui demander pardon après cette défaite concédée face à la Zambie. Sincèrement, on ne s’attendait pas à perdre à domicile, quelques jours seulement après avoir été défaits à Lusaka.

Je reconnais que toutes les conditions étaient réunies pour réaliser un bon match et décrocher les trois points de cette rencontre. Nous avons déçu nos supporters que nous remercions encore une fois de s’être présenté en masse au stade pour nous encourager.

Nous acceptons et nous comprenons la colère des supporters. Je profite aussi de cette occasion pour remercier les autorités de Constantine. Au nom du Bureau fédéral, je remercie les autorités de la ville de Constantine pour les bonnes conditions dans lesquelles l’équipe nationale était mise avant, pendant et après le match.

Je remercie également le directeur de la sûreté de wilaya pour les efforts consentis afin de réussir ce match. Je pense qu’il faut tirer les enseignements de ce revers qui va nous donner une nouvelle force afin que l’EN soit prête pour les prochains rendez-vous.

Ce que je peux promettre aux supporters c’est que moi et le Bureau fédéral allons tout faire pour préparer une équipe nationale solide. Car il ne faut pas se mentir, même si nous avions battu la Zambie, cela n’allait pas cacher le mal profond de notre football. L’EN est malade.

C’est pourquoi je souhaite que le public soit patient avec nous et nous accorde le temps qu’il faut pour résoudre les problèmes. Vous savez, pour améliorer la situation et trouver le remède qu’il faut au football national, nous allons avoir besoin de temps.

Il est vrai que nous sommes tous en colère après cette défaite. Le public qui s’est présenté au stade a le droit d’être en colère.

Et tout le peuple algérien a le droit d’être en colère. Mais on doit tirer les enseignements de cette défaite pour se remettre en question. On doit mettre la main dans la main et travailler pour bâtir une équipe nationale solide. Il y aura des décisions qui seront prises après ce revers. Nous allons tout faire pour reconstruire cette équipe nationale qui représente l’Algérie.

A propos de ces décisions, on imagine que vous allez commencer peut-être par renouveler l’effectif de l’EN et changer certains joueurs qui n’ont le plus le rendement escompté…

Nous allons commencer par renouveler l’équipe et lui inculquer une nouvelle philosophie. Aujourd’hui le 5 septembre (Ndlr : l’entretien a été réalisé à la fin du match face à la Zambie) l’EN est éliminée de la Coupe du monde.

Mais cette élimination du Mondial ne nous empêche pas de reconnaitre que nous avons entamé notre mission dans une mauvaise situation avec un point de pris seulement contre six pour le Nigeria.

Notre mission pour se qualifier au Mondial était donc compliquée. Mais nous avons malgré tout mis toutes les conditions qu’il faut afin de réaliser de bons résultats.

Les joueurs ont essayé de donner le meilleur d’eux-mêmes. Mais il y a un mal psychologique au sein de cette EN. Même s’ils ont essayé de redresser la situation, ils n’ont pas pu atteindre cet objectif. C’est pourquoi j’estime qu’il est temps de renouveler cette EN et surtout de chercher le mal qui existe au sein de l’EN.

J’espère seulement que nous allons être soutenus par les amoureux du ballon rond chez nous et qu’ils vont nous accorder le temps qu’il faut pour mener à bien notre mission. Cela ne nous empêche pas de reconnaitre la colère des supporters après la défaite en aller-retour face à la Zambie.

Y a-t-il des joueurs précis qui vous ont déçu. Nous savons que certains ont déçu tous les supporters. Pouvez-vous nous citer des noms ?

Sincèrement, j’ai discuté avec eux avant le match à l’hôtel. Je leur ai expliqué que chacun des joueurs a une certaine part de responsabilité dans ce qui arrive à l’EN. Car le joueur expérimenté qui joue depuis longtemps en sélection na pas la même responsabilité que celui qui vient tout juste de rejoindre l’EN.

C’est pourquoi j’estime que les joueurs cadres de l’EN doivent avoir une forte réaction et une grande part de responsabilité dans ce qu’ils donnent à l’équipe par rapport aux autres. Je répète qu’il y a un mal profond au niveau de l’EN. Vous avez constaté que les joueurs ont essayé de donner le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain, mais les conditions n’étaient pas en leur faveur.

Le sélectionneur national, Lucas Alcaraz, a déclaré en conférence de presse qu’il ne pensait guère à démissionner. Quelle est votre réaction ?

On opte pour la stabilité au niveau de la barre technique de l’EN. On ne peut pas penser à changer d’entraîneur après chaque défaite. Nous allons nous réunir avec le sélectionneur national pour étudier la situation et lui demander des explications sur cette défaite en aller-retour face à la Zambie.

S’il a le remède pour redresser la situation, nous poursuivons notre politique de stabilité. Sinon, et s’il nous dit qu’il ne dispose pas de solutions pour améliorer la situation, là on pourra alors revoir les décisions que nous avons prises par le passé.

Mais aujourd’hui, nous soutenons la politique de la stabilité et nous attendons du coach qu’il trouve les solutions qu’il faut pour que l’équipe retrouve son niveau d’antan.

Etes-vous en colère contre Alcaraz après ces deux défaites face à la Zambie ?

Non, je ne suis pas en colère contre lui. Tout le monde sait que même si nous avions remporté ces deux matchs, cela n’allait pas cacher le mal qui existe au niveau de notre football.

Je ne suis pas en colère. Ma colère se résume dans le fait qu’on ne peut pas être content après une défaite. Mais je pense que les points positifs de ce revers peuvent nous servir dans notre mission future.

L’EN va-t-elle continuer à jouer au stade Hamlaoui ?

Les conditions dans lesquelles l’EN a joué ce soir à Constantine étaient formidables. La ville de Constantine sera l’une de nos priorités en matière de réception pour les matchs de l’EN à l’avenir. L’EN est la propriété de tous les Algériens et les Algériennes.

J’ai déjà expliqué que l’EN doit jouer partout en Algérie. Toutefois, notre priorité actuelle serait de créer un nouvel état d’esprit au sein de cette sélection.

L’affaire Mahrez a fait couler beaucoup d’encre. Que s’est il réellement passé et peut-on savoir pourquoi il n’a pas assisté au match aller face à la Zambie ?

L’affaire Mahrez est simple et cela arrive dans toutes les sélections du monde, notamment lors des périodes de transferts. Vous savez que Mahrez était en contact avec de grands clubs européens. Nous assumons la responsabilité d’avoir laissé Mahrez se rendre en Europe afin de finaliser un transfert. Et cela en commun accord avec son club de Leicester City.

Aujourd’hui, on ne peut pas sa cacher derrière cette décision. On n’avait pas d’autres choix que de le laisser partir. Nous savons que nous allons être confrontés à l’avenir à ce genre de situation. Tout comme l’intérêt de l’EN, il y a également l’intérêt du joueur.

On aurait voulu que Mahrez soit avec nous à Lusaka, mais les conditions ne l’ont pas permis. Il était en contact avec deux grands clubs européens. C’est la raison pour laquelle nous l’avons autorisé à quitter le CTN. Ce n’est pas la fin du monde.

On a pu lire que la direction de Leicester n’était pas au courant du déplacement de Mahrez en Europe…

Il y avait un accord avec toutes les parties concernées afin que Mahrez puisse conclure son transfert. Tout ce qui a été dit çà et là concernant l’affaire Mahrez ne sont que des rumeurs. Un club comme Leicester ne peut pas ne pas être au courant. Mahrez a quitté le stage de l’EN et tout le monde le savait.

Beaucoup de rumeurs circulent ces derniers temps autour de l’EN. Votre commentaire ?

Les rumeurs n’arrangent pas les affaires de l’EN et le football national. En ce qui nous concerne, nous sommes pleinement concentrés sur nos objectifs. Nous voulons réussir notre mission et nous ferons tout pour y arriver.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email